Crise anglophone : Yaoundé sermonne les ambassadeurs

Dans ses services le 28 mai 2019, Lejeune Mbella Mbella a donné une communication. Il a appelé les représentants des pays et organisations internationales accrédités dans la capitale camerounaise à la restitution, la contextualisation du réel, la déconstruction des intox et la recherche d’une proximité avec les autorités locales.

Le Minrex (au centre) pendant sa communication

Il s’est passé un grand moment diplomatique au ministère camerounais des Relations extérieures  (Minrex) ce mardi 28 mai 2019. Lejeune Mbella Mbella, y a convoqué le corps diplomatique accrédité au Cameroun. Unique point à l’ordre du jour : la communication du maître des lieux adressée aux ambassadeurs et assimilés.

Si cette sortie du Minrex (assisté de René Emmanuel Sadi, ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement) a permis d’éclairer une démarche, elle a les accents de gentille leçon de diplomatie dispensée aux visiteurs. Reproduisant manifestement des éléments de langage communiqués par sa hiérarchie, Lejeune Mbella Mbella a insisté sur une ligne. «Le Cameroun à ses institutions. Il n’appartient à aucun pays dans le monde de nous donner des institutions qui ne sont pas les nôtres… Nous tenons à souligner ici, pour ceux qui ne l’ont pas encore compris, que le Cameroun reste un Etat de droit, un Etat indépendant et un Etat qui est jaloux de sa souveraineté », a-t-il fait savoir.

Leçon

A l’aide d’un ton vertical, le Minrex a diplomatiquement rappelé aux uns et aux autres que leur travail tient sur quatre principaux modules : la restitution, la contextualisation du réel, la déconstruction des intox et la recherche d’une proximité avec les autorités locales. Seules ces dernières ont la vérité du terrain, à l’en croire.  «S’agissant de la situation dépeinte par certaines ONG comme crise humanitaire majeure, et faisant état de ce qu’il y aurait actuellement plus de 4,3 millions de personnes déplacées internes dans les deux régions concernées, je tiens à relever que ces chiffres ne reflètent aucunement la réalité sur le terrain… Il ressort des statistiques officielles fournies par le Bureau centrale de recensement et des études de la population au Cameroun sur les deux régions, faites en 2015, que le total des habitants des régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest est de 3,5 millions d’habitants», a tenu à rappeler Lejeune Mbella Mbella.

On se souvient que le 30 mai 2018, à l’occasion de la clôture activités relatives à la 55e Journée de l’Afrique, en ces mêmes lieux, le même orateur avait tenu un discours similaire devant le groupe des ambassadeurs africains accrédités à Yaoundé. S.E. Martial Beti Marce, en posture de doyen dudit groupe avait choisi la stratégie de l’évitement en guise de réponse à l’endroit du Minrex. « Il est important de tenir compte exclusivement des communications officielles qui donnent des éléments objectifs ainsi que la position du gouvernement que les ambassadeurs relaient par la suite à leurs gouvernements », avait alors déclaré l’ambassadeur de la République Centrafricaine au Cameroun.

Jean-René Meva’a Amougou

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *