Coup d’État au Mali : Umaro Sissoko coud un costume à Ouattara et Condé

 

Le tout nouvellement élu président bissau-Guinéen Umaru Sissoco Embaló fait les choux gras de la presse africaine. Au cours du sommet extraordinaire de la communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) du 20 août 2020 consacré au coup d’État au Mali, il s’est illustré par une particulière appréciation de la notion de coup d’État.

Estimant au préalable qu’un coup d’État est forcément condamnable, il a invité ses pairs à condamner tous les coups d’État, sans exception. Pour le tombeur de Domingos Simões Pereira lors de l’élection de février 2020, les projets de troisième mandat anticonstitutionnel sont aussi des coups d’État et on ne peut pas les laisser prospérer impunément. «Donc, si on doit condamner la junte malienne du CNSP pour avoir fait un putsch, il faut également condamner Alpha Condé et Alassane Ouattara», a-t-il lâché en plein huis clos des chefs d’État. «Les présidents Buhari et Sall ont éclaté de rire, tandis que Condé et Ouattara sont devenus verts de rage, face à l’audace du jeune président bissau-guinéen», indique Mediapart.

Crise de respect
À l’origine de cet affront, un manque de respect. À en croire jeune Afrique, le président de la Guinée-Bissau n’a toujours pas digéré le dédain des présidents ivoiriens et guinéens envers sa personne. Les deux personnalités ont clairement affiché leur soutien à l’adversaire de Umaro Sissoko. Cette attitude se serait poursuivie après l’investiture du champion de la présidentielle de 2020, lui qui avait déjà reçu les soutiens de Macky Sall, Muhammadu Buhari et même de Denis Sassou Nguesso en Afrique centrale.

Lorsqu’Alassane Ouattara, voulant réagir, lui oppose un «filston» pour rabattre le caquet à son pourfendeur, Umaro réplique «Il n’y a pas de fiston ici… Il y’a des Chefs d’État qui sont tous égaux. Et j’entends assumer pleinement la souveraineté de mon pays».

Bobo Ousmanou

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *