INTÉGRATION RÉGIONALEMAIN COURANTE

Coopération Banque mondiale/Cemac: Renforcement du lien de coopération

Une mission de la Banque mondiale (Bm) conduite conjointement par la directrice d’intégration régionale de ladite institution pour les régions d’Afrique et Moyen – Orient, Boutheina Guermazi et le directeur-pays en charge des pays d’Afrique de la Cemac Cheick Fantamady Kanté, a effectué une visite de travail du 22 au 24 janvier 2024, au siège provisoire de la Commission de la Cemac à Malabo, en Guinée Equatoriale. Cette visite avait au menu une réunion Deep-drive entre la Cemac et la Banque mondiale. De manière plus précise, il s’agissait d’échanger sur les priorités spécifiques; de passer en revue les projets des portefeuilles avec la Banque mondiale; d’examiner l’état de leur mise en œuvre, les contraintes y afférents ainsi que les mesures qui pourront améliorer la performance de la qualité du portefeuille. Il était également question de faire le point sur la question de la coopération entre les deux institutions.

Pour accueillir et lancer cette importante rencontre, le président de la Commission de la Cemac, Baltasar Engonga Edjo’o avait à ses côtés le vice-président de la Commission, Charles Assamba Ongodo, le commissaire en charge des politiques économique, monétaire et financière, Nicolas Beyeme-Nguéma, dont le département est la cheville ouvrière de cette rencontre;, le commissaire chargé du marché commun, Ngabo Seli Mbogo; du commissaire de l’éducation, de la recherche, du développement social, chargé des droits de l’homme et de la bonne gouvernance, Likassi Bokamba, et celui en charge des infrastructures et du Développement Durable, Francial Giscard Bodin Libengue.

À l’issue de cette réunion, les équipes de la Cemac et de la Banque mondiale ont élaboré un rapport conjoint. Celui-ci récapitule les discussions et contient un plan d’action pour l’amélioration de la performance et de la qualité du portefeuille. Cet appui s’inscrit dans le cadre des priorités fixées dans la stratégie de la Banque mondiale pour l’Afrique. Lequel fait également de l’intégration régionale et de la recherche, des axes d’action prioritaires en vue de maximiser l’impact du développement dans ses pays clients.

Diane Kenfack

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *