Conjoncture économique, Covid-19 : La Cemac dans une mare dangereuse

Selon Pr Daniel Ona Ondo, la spirale de la récession est en train d’atteindre des proportions inquiétantes dans l’espace communautaire.

Pr Daniel Ona Ondo

Plus qu’une alerte, c’est un cri qu’a lancé le Pr Daniel Ona Ondo à l’ouverture, ce 10 août 2020, des travaux de la 35e session du Conseil des ministres de l’UEAC (Union économique de l’Afrique centrale). Lors de sa prise de parole, le président de la Commission de la Cemac a montré que la situation économique de la sous-région est plongée en terre inconnue. À la chute des cours des matières premières que l’on croyait à priori temporaire, s’est ajoutée la pandémie du Covid-19. « C’est une situation sans précédent », a résumé le Gabonais. Pour lui, en effet, les hémorragies budgétaires plombent les efforts de tous les pays de la Cemac, bien que des bailleurs de fonds tentent de la soigner via des perfusions massives de liquidités. D’après le Pr Daniel Ona Ondo, les prévisions vont de la secousse temporaire au scénario le plus noir. « La crise sanitaire a gommé les acquis de redressement sur les trois dernières années et la Cemac va replonger dans la récession avec une contraction du PIB de l’ordre de 4 à 6% », avise-t-il.

 Si donc l’espace propre des choses est le lieu du péril et qu’au surplus celui-ci est irréductible, en minimiser strictement la taille apparaît d’abord comme la seule stratégie résiduelle possible. Il importe pour le Pr Daniel Ona Ondo que le Conseil des ministres de l’UEAC définisse « les orientations et les mesures de relance à l’échelle régionale ». Celui-ci devrait notamment s’articuler autour de « l’accélération des réformes structurelles pour une croissance durable, de la consolidation de la viabilité des finances publiques et la résilience des économies face aux chocs, sur le développement du secteur privé comme moteur de relance économique, le parachèvement de l’intégration régionale, la construction d’un marché commun et l’accélération de la mise en œuvre des projets intégrateurs ».

Jean-René Meva’a Amougou

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *