Communauté : 3500 Bametchetcha vivant à Yaoundé invités à se rassembler

Porteur de ce message, le chef supérieur, Sa Majesté Joseph Djia, a également profité de sa visite pour procéder à l’installation de son tout nouveau représentant dans la cité capitale.

L’ambiance était au rendez-vous jeudi dernier à Yaoundé, au quartier Nkozoa où la communauté Bametchetcha recevait son chef supérieur, Sa Majesté Joseph Djia. Animation, orchestre, prestations de groupes de danse traditionnelle, présentation de l’art culinaire du groupement, etc. Tout était réuni pour une parfaite communion entre la communauté locale et le «roi». «Depuis mon accession au trône il y a 10 ans, c’est la toute première fois que j’effectue une tournée officielle au sein de mes communautés parmi lesquelles celle de Yaoundé et ses environs», a affirmé Sa Majesté.

L’objectif de cette tournée royale vers les siens est de plusieurs ordres. Selon le chef supérieur, il est question de rassembler les 3500 âmes Bametchetcha de Yaoundé afin de participer au développement socioculturel de la communauté. «Face aux difficultés et aux nombreux besoins qui marquent notre vécu quotidien au village, nos aînés avaient pensé qu’il ne fallait pas tout le temps attendre l’Etat (…) Nous focalisons nos actions sur la création des pistes secondaires, afin d’inciter nos fils et jeunes frères à revenir bâtir une maison au village», a souligné Joseph Djia dans son discours de circonstance. De plus, cette visite a été l’occasion de procéder à l’installation officielle des principaux responsables de la communauté Bametchetcha de Yaoundé. «Si nous sommes venus nombreux, c’est aussi pour être les témoins de la responsabilité confiée à monsieur Idriss Merlain Kamgang et ses principaux collaborateurs qu’unanimement, la communauté Bametchetcha de Yaoundé a jugé capable de mener à bien cette lourde, délicate et complexe fonction de représentant du chef supérieur », a-t-il ajouté.

Le chef Bametchétcha fait savoir que la clé devant permettre d’ouvrir ce petit village de 42 km2 (arrondissement de Batié, département Hauts Plateaux) réside dans l’unité et la volonté de ses fils et filles. A ce jour, beaucoup a été fait pour atteindre ce gap et beaucoup reste à faire. Notamment la construction du musée des Arts et des Nations, l’approvisionnement en eau potable dans les sept quartiers que compte le village, la construction de la route Bametchetcha-Babouantou, la construction d’un hôtel du village et bien d’autres.

Conscient que cette visite intervient dans un contexte sociopolitique particulier, celui qui occupe le trône du village Bametchetcha depuis 10 ans a appelé également «la diaspora» de Yaoundé au respect des autorités et des institutions de la République. «Vivez dans l’harmonie avec les communautés de votre ville d’accueil», a-t-il dit.

Landry Kamdem (stagiaire)

Communauté Bametchetcha de Yaoundé

Idriss Merlain Kamgang sur le trône

Cet entrepreneur et PDG des établissements Merlain Cameroun Sarl, spécialisés dans les BTP, est le nouveau représentant du chef supérieur du village Bametchetcha à Yaoundé pour un période de 5 ans renouvelable.

Le peuple Bametchetcha vivant à Yaoundé est sorti massivement pour assister à l’installation du nouveau chef de leur communauté en la personne d’Idriss Merlain Kamgang. Vêtu d’un élégant boubou blanc et d’un bonnet traditionnel qui tranchaient avec les tuniques royales (Ndop) de ses collaborateurs, il a officiellement pris fonction jeudi 10 décembre 2020 à Yaoundé où vivent environ 3500 Bametchetcha. Élu pour une durée de cinq ans, cet entrepreneur remplace son prédécesseur Ngonssi Gabriel de regretté mémoire. Il dessine les contours de son mandat sous le signe de l’unité et du développement, mais s’engage surtout à être l’ambassadeur du chef supérieur Bametchetcha à Yaoundé.

En tant que chef des Bametchetcha de Yaoundé, les responsabilités de Merlain Kamgang seront celles de «défendre les intérêts des ressortissants Bametchetcha de la cité capitale, en tout lieu dans le respect des lois et règlements de la République», a dit Sa majesté Joseph Djia. Yaoundé occupe une place de choix dans le processus de développement du village Bametchetcha. En ce sens, a-t-on appris, il doit apporter une touche particulière à tous les événements organisés dans le village. Homme d’affaires, le PDG de Merlain Cameroun, établissement spécialisé en BTP, est connu auprès des siens pour avoir contribué aux aménagements des salles de classe du CES de Bametchetcha et celles de l’école protestante du même village. Il a participé au «financement significatif» du projet de construction de l’église catholique de cette contrée, ainsi que du projet de construction du musée de Bametchetcha.

Heureuse d’accueillir le nouveau chef, Liale Solange, membre de cette communauté, dit souhaiter que dans le cadre de son mandat, Merlain Kamgang parvienne à réunir les populations Bametchetcha de Yaoundé et ses environs. «Nous sommes fiers de ce qu’il a abattu comme travail jusqu’ici. Mais qui dit merci en redemande. Ainsi, nous souhaitons qu’il aide le chef supérieur à réunir tous les Bametchetcha, même ceux vivants à l’étranger, question de renforcer nos liens. Nous avons l’avantage d’avoir les nouvelles technologies et les réseaux sociaux pour le realiser», a-t-elle confié. Un point de vue partagé par Thomas Tchoyandom. «C’est nous qui l’avons voté. Nous sommes avec lui pour travailler davantage pour le rassemblement des fils et filles Bametchetcha de Yaoundé. C’est de cette manière que tout le monde pourra apporter sa modeste contribution pour le développement de notre village».

Landri Kandem

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!