Commerce illicite des produits fauniques : le Cabag élabore son plan de guerre

Du 5 au 8 août 2019, Yaoundé, la capitale camerounaise, abrite un atelier régional sur la lutte contre le commerce des espèces dans les pays d’Afrique centrale.

Photo de famille après le lancement de travaux

Placés sous l’égide du Central Africa Busmeat Action Group (Cabag), les travaux sont consacrés à la problématique de la criminalité faunique organisée dans la sous région. Entre autres modules explorés, les experts venus des pays d’Afrique, d’Europe et d’Amérique discutent de l’application de la loi sur la faune, du rôle des communautés locales, de la mise en œuvre de la stratégie commune africaine de lutte contre l’exploitation et le trafic illicite des produits fauniques d’Afrique centrale et des stratégies plus efficientes pour contrarier le braconnage.

Au final, « l’objectif est de renforcer la coopération inter-Etats. Car étant transfrontalière et bien organisée, aucun pays n’est à mesure de la combattre individuellement. Ainsi, tous les pays doivent coopérer afin de faire face à tous les réseaux mafieux », détaille Francis Tarla, le directeur du Cabag. Comme lui, tous ont appelé à une solidarité transfrontalière forte afin de compromettre la montée fulgurante de la criminalité faunique dans l’espace Comifac. « De nombreux pays africains servent de transit dans l’exploitation et le commerce illicite des produits de la faune et de la flore sauvage d’Afrique, tel que le Congo, dont le port de Pointe-Noire constitue une plaque tournante.

Le dernier fait est le passage récemment, par notre pays, de six tonnes d’ivoire en provenance du port de Matadi, en RDC, pour le Vietnam. Les espèces fauniques phares comme l’éléphant, le rhinocéros, le léopard et des grands singes en paient le plus lourd tribu », s’est indigné Matthieu Mirazmbo, coordonnateur du Projet Tshuapa Lomani en République Démocratique du Congo (RDC).

Jean-René Meva’a Amougou

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *