Cité des cinquantenaires à Douala : la SAD sollicite les financements de la BDEAC

Les fonds vont permettre de reprendre les travaux de construction dès décembre prochain.

 

Le montant et les conditions du financement ne sont pas encore connus. «Je préfère ne pas me prononcer là-dessus.  Les choses seront clarifiées une fois que nous aurons bouclé les formalités de mise   en place   en octobre prochain», précise  Samuel Abessolo  Mve,  directeur commercial et marketing de la  Société d’Aménagement de Douala (SAD).

La société d’aménagement de Douala veut procéder à un emprunt auprès d’un pool bancaire conduit par la Banque de développement des Etats de l’Afrique centrale (Bdeac). Il s’agit d’être en capacité financière d’achever les travaux de construction de la cité du cinquantenaire située dans la capitale économique du Cameroun. Ce pool bancaire regroupe notamment Afriland First Bank, Shelter Afrique et le Crédit foncier du Cameroun. Le Chinois Shanxi Construction, qui devrait préfinancer les travaux et se faire payer par la SAD grâce aux recettes  de commercialisation, a remis en cause cet arrangement. N’ayant pas de fonds, «la SAD a cru bon de bien vouloir  contacter les bailleurs de fonds  pour avoir  un financement  propre, afin de lui permettre d’avoir une marge de manœuvre suffisante  pour conduire  les travaux dont la fin est prévue en décembre 2025», explique le directeur commercial et marketing.

Au départ, le projet prévu était de quatre immeubles d’habitations de 10 étages   chacun, estimés pour un montant total de   30 milliards FCFA. Aujourd’hui, ces immeubles vont être de 12 étages chacun. «Ce qui a rallongé les délais et les coûts des travaux», affirme  Samuel Abessolo Mve. Ce dernier précise que l’avance de démarrage des travaux a été financée à 7 milliards FCFA par la Communauté urbaine de Douala (CUD) et les fonds propres de la SAD. Les fonds disponibles ont permis de monter un immeuble de 10 étages.  Un préfinancement de l’entreprise chinoise a permis d’acheter un deuxième immeuble, avant l’arrêt des travaux en décembre 2022.  La cité des cinquantenaires lancée en 2017 devait s’achever en 2022.

Bâtie sur deux hectares, la cité des cinquantenaires est un complexe de 4 à 5 immeubles de 12 étages. Il prévoit la construction de 900 logements haut-standing subdivisés en deux phases dont 450 logements chacun. Il est également prévu un centre commercial de 6000 m², des espaces verts, des parkings et autres lieux de loisir sur 5000 m².  L’édifice est construit à Bali dans le premier arrondissement de la ville de Douala.

Diane Kenfack

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *