Chemin de fer camerounais: 306 menaces à la sécurité recensées en 2022

Les données sont de Camrail, principal concessionnaire du chemin de fer dans le pays. L’entreprise sensibilise

Jets de projectiles, pose d’obstacles sur la vie ferrée, sabotage des installations, vols et cambriolages, sont les menaces à la sureté du chemin de fer camerounais les plus recensés en 2022. Ces actes de malveillance sont en expansion, fait savoir la Cameroon railways (Camrail) qui a documenté 306 cas similaires depuis le début de l’année contre 203 en 2021. Selon le gouvernement, le non-respect des mesures de sécurité est à l’origine de nombreux accidents le long du réseau ferroviaire. 109 incidents ont ainsi été recensés au cours de la seule année 2020.

Fort de ce constat, l’entreprise sensibilise pour une meilleure maitrise du cadre réglementaire et législatif en matière d’exploitation ferroviaire. Les gendarmes sont au centre de l’activité inhérente tenue au Commandement des écoles et centres d’instructions de la Gendarmerie à Yaoundé du 21 au 23 novembre 2022. Près de 200 officiers, sous-officiers et militaires de rang prennent part à un séminaire de formation visant à renforcer les capacités des formateurs et permettre un engagement plus efficace des unités opérationnelles le long du réseau ferroviaire.

«Ce séminaire de formation au profit des gendarmes, traduit la dynamique voulue par les plus hautes autorités du Cameroun, et qui nous permet ensemble, de concevoir et mettre en place les meilleures solutions pour informer et sensibiliser les populations aux risques ferroviaires, aux devoirs civiques et aux sanctions auxquelles elles pourraient être exposées», indique Pascal Miny, directeur général de Camrail.

En ce moment 50 ans de la Beac: Ndjamena raconte l’histoire des signes monétaires de la région

Louise Nsana

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *