Les chantiers de Hilarion Etong au perchoir du Parlement communautaire de la Cemac

Une session extraordinaire du Parlement de la Cemac. Un sujet : l’élection de son nouveau président. Un jour : le vendredi 3 mai 2019. Un lieu ; siège de l’Institution à Malabo.

Un élu : Hilarion Etong. Dans son intervention d’après -élection, le président élu du Parlement de la Cemac, l’honorable Hilarion Etong, a dit assumer cette charge «avec beaucoup d’humilité». Il a remercié Dieu, sans qui rien de tout cela ne serait jamais arrivé. Il remercie ensuite le président de la République du Cameroun, S.E.M Paul Biya. Traçant les principaux chantiers de son mandat, il évoque l’orthodoxie parlementaire et l’importante réforme du mode d’élection des députés communautaires.

Ce 3 mai 2019, la séance s’était ouverte par le propos l’honorable Mahamat Ali Kosso. Le président sortant du Parlement avait saisi l’occasion de sa dernière sortie au perchoir pour rappeler que «la passation des charges entre les Présidents Paul Biya et Idriss DébyItno, respectivement entrant et sortant à la tête de la conférence des chefs d’État, induit que le Cameroun doit assurer la présidence du Parlement de la Cemac». Ceci en respect des dispositions de l’article 32 alinéa 3 des statuts de la Communauté. Et d’en profiter pour adresser ses remerciements «à tous ceux qui, de près ou de loin, lui ont témoigné confiance et soutien durant son mandat», non sans oublier de souhaiter plein succès et bonheur à son successeur dans sa nouvelle charge.

Le 1er secrétaire du bureau avait par la suite procédé à l’appel des députés et vérifié que le quorum était atteint. La mise en place du bureau d’âge (le député le plus âgé assisté des deux plus jeunes députés du Parlement de la Cemac) a permis de procéder à l’énoncé du processus d’élection du nouveau président. Un député de la délégation camerounaise est venu rendre public le choix de son pays en la personne de l’honorable Hilarion Etong, tout en déclinant son curriculum vitae. C’est par acclamation de l’ensemble de la chambre qu’il a été porté à la présidence du Parlement de la Cemac.

L’élection s’est déroulée en présence du président de la Commission de la Cemac, le Pr Daniel Ona Ondo, du ministre d’État à l’Intégration, Baltazar Engonga, des présidents du Sénat et de la Chambre des députés de Guinée-Equatoriale, et des ambassadeurs ou chefs de missions diplomatiques des pays de la Cemac.

À noter qu’au cours de cette session, les trois députés de la délégation gabonaise qui manquaient à l’appel, à savoir les honorables Edgard Owono Nguema, Irène Lissenguet Goubou epseLindzondzo et Severin Mayounou, ont officiellement pris fonction au sein du Parlement de la Cemac.

Rémy Biniou

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *