Centrafrique : un homme tire sur la foule pendant une veillée funèbre

L’attaque a fait 18 morts et 23 blessés au quartier Bornou à Ippy, dans la nuit du 24 au 25 janvier.

Antibalaka fighters walk in Gambo, southeast Central African Republic, on August 16, 2017.
Antibalaka fighters fought against a Seleka militia to chase them out of Gambo in early August. They say that they are now hundreds in town, with most of the civilians have fled to escape the battles. / AFP PHOTO / ALEXIS HUGUET

C’est un homme identifié comme un élément du mouvement armé Unité pour la Paix en Centrafrique (UPC) qui a ouvert le feu sur des civils lors d’une cérémonie funéraire dans le quartier Bornou, à Ippy. Le bilan de cette attaque est de 18 morts, dont cinq femmes, et de 23 blessés.

Suite à ce tragique incident, les casques bleus se sont immédiatement rendus sur les lieux pour sécuriser les populations, lancer les recherches afin d’appréhender le suspect en vue de le remettre aux autorités judiciaires compétentes, a rapporté le bureau d’information de la MINUSCA. Cependant, selon les dernières informations, l’auteur des tirs, ainsi qu’un de ses supposés complices auraient été appréhendés et abattus en public sur ordre d’un responsable local de l’UPC.

Le bureau régional de la MINUSCA à Bambari a aidé à fournir les premiers secours à des blessés et a facilité leur évacuation dans des hôpitaux en complément des interventions menées par des acteurs humanitaires. La mission de l’ONU en a profité pour condamner fermement « ce terrible massacre et exprime ses profondes condoléances aux familles des victimes ainsi qu’à l’ensemble de la population d’Ippy ».

Les mouvements rebelles restent très actifs en République centrafricaine. Et c’est pour ramener définitivement la paix dans ce pays d’Afrique centrale que des pourparlers intercentrafricains se tiennent depuis le 24 janvier à Khartoum (Soudan) entre le gouvernement et les mouvements rebelles.

Bobo Ousmanou

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *