INTÉGRATION RÉGIONALEMAIN COURANTE

Cemac : les vœux de l’austérité

Transformation structurelle, diversification, c’est le tocsin qui résonne dans les vœux des dirigeants aux peuples de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac) prononcés le 31 décembre.

Dans leurs adresses, les chefs d’État ont très bien fait transparaitre la situation austère que traverse la sous-région. Les efforts pour enrayer la crise économique et financière ont émaillé les discours à la nation. Au Cameroun, au Tchad, en Guinée équatoriale, en Centrafrique et au Congo, la question de l’industrialisation est revenue comme une priorité de l’année nouvellement entamée.

La conjoncture récessive s’imprime davantage dans ces discours par la prudence des leaders. Très peu de perspectives économiques ont été avancées, la tendance baissière des cours du pétrole à l’international apparaissant comme un élément de dissuasion. En revanche, les chefs d’État ont invité leurs compatriotes à plus de résilience et de témérité, afin d’enrayer le cycle actuel.

Synergie
Le gouvernement communautaire ne déroge pas à cette dynamique. « Pour cette nouvelle année, il ne fait aucun doute que la Commission de la Cemac, parallèlement aux initiatives prises par les États en faveur de la transformation de leurs économies, va également mettre l’accent sur la réalisation de projets communautaires visibles auxquels nos populations aspirent dans leur vie quotidienne, à l’instar du renforcement de la libre circulation intégrale », déclare le président Daniel Ona Ondo dans ses vœux aux ressortissants de la Communauté.

ZRM

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *