La CEEAC en ordre de bataille

Sur instruction du Secrétaire général de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale(CEEAC), son Excellence Ahmad Allam-mi, il s’est tenu le 16 mars 2020 à Libreville, au siège de la CEEAC, une réunion de crise sur les mesures d’hygiène à observer au sein de l’institution et en dehors, devant l’avancée fulgurante de la pandémie du CORONAVIRUS dans le monde et au sein de notre sous région. La rencontre a été présidée par le Secrétaire général adjoint chargé du Département des Programmes, Budget, Administration et Ressources Humaines, l’Honorable Tabu Abdallah MANIRAKIZA.

 

Ont pris part à la réunion, le Secrétaire général Adjoint chargé du Département de l’Intégration physique, Economique et Monétaire, le Secrétaire général adjoint chargé du Département Socioculturel, le Directeur des Affaires politiques et du MARAC (Mécanisme d’Alerte Rapide de l’Afrique centrale), les chefs de services et bien d’autres responsables.

Les participants ont suivi avec une attention soutenue l’intervention du chef de service santé de la CEEAC, le docteur Peggy Raymonde Conjugo-Batoma sur l’ensemble des mesures d’hygiènes à observer pour se préserver de la contamination du virus, entre autres :

-Le lavage les mains abondamment à l’eau savonneuse ;

-Le fait de tousser en se protégeant la bouche non avec la main ou le poing, mais avec le bras ou dans un mouchoir à jeter, puis se laver les mains ;

-Les projections (postillons, éternuements) sur la peau ou la muqueuse d’une personne, se laver abondamment à l’eau savonneuse ; projection dans les yeux, se laver abondamment à l’eau claire ;

-Toute personne de retour de voyage d’une zone infectée, et pour toute personne suspecte, de se rendre à l’hôpital et porter un masque ;

– Placer un flacon de désaffectant (hydro alcoolique) pour les mains dans chaque couloir et paliers des bâtiments et surtout du savon dans toutes les toilettes.

Les participants ont échangé sur les mesures préventives à observer face à l’avancée de l’épidémie et retenu quelques propositions à soumettre à l’approbation de la haute hiérarchie, notamment, (a) la mise en place d’une cellule de crise, (b) la tenue d’une réunion des ministres de la santé des Etats membres de la CEEAC, (c) la suppression des missions non essentielles à l’étranger et (d) l’assignation des agents à résidence pour travailler à domicile pendant deux semaines et non en congé.

Bobo Ousmanou 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *