CEEAC: un programme pour faciliter les échanges

Le programme d’appui institutionnel à la mise en œuvre de l’Accord de facilitation des échanges (PAI AFE) est désormais officiel dans les pays de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC).

On l’a appris au terme de la première réunion de lancement officiel dudit programme dans tous les Etats membres tenue à Pointe -Noire (Congo) les 07 et 08 mai dernier.

Il est question de renforcer les capacités institutionnelles du secrétariat de la CEEAC en vue d’une bonne coordination des activités liées à la mise en œuvre de l’Accord sur la facilitation des échanges (AFE) de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) d’une part, celles des Etats par la création et l’outillage des comités nationaux de facilitations des échanges (CNFE) d’autre part.

A cet effet, une session de formation du personnel de la CEEAC et de la Cemac sur la facilitation des échanges a eu lieu le 02 mai. Elle portait sur la dimension régionale de la facilitation des échanges, ses mesures et l’environnement institutionnel.

Le PAI AFE est prévu pour une durée de trois (03) années. Il coute 1 milliard 633 millions francs CFA et est financé à 97% par la Banque africaine de développement (BAD) et à 3% par la Fondation pour le renforcement de capacités en Afrique (ACBF).

Déterminants
Dans sa dernière publication Etat de l’intégration régionale en Afrique (Tome 8), la Commission économique des Nations unies pour l’Afrique estime à 1% le niveau d’exportations intrarégionales en proportion au PIB régional.

La faute à la prolifération de barrières tarifaires et non tarifaires qui trahit l’inexistence d’une règlementation opposable régissant la zone de libre-échange «administrative ».
Pour y faire face, la CEEAC a encouragé ses pays à ratifier l’Accord de facilitation des échanges de l’organisation mondiale du commerce (AFE OMC).

Il est fait obligation à ses souscripteurs de prendre des mesures pour réduire le coût du commerce international en simplifiant, modernisant ou harmonisant les règles et procédures du pays à l’exportation et à l’importation.

Zacharie Roger Mbarga

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *