COMMUNAUTÉSINTÉGRATION NATIONALE

Cameroun: Eneo et les populations de Yaoundé s’étripent

À la veille des fêtes du 25 décembre et du 1er janvier, des personnes se présentant comme agents du distributeur de courant électrique enlèvent les fils sans se présenter. Ce qui irrite les populations.

Les journées du sud de la capitale en ce mois de fête sont rythmées actuellement par les échauffourées entre les populations et les agents d’Eneo. Querelles, insultes, et menaces sont observées à Odza, Meyo ou encore à la barrière (Yaoundé 3e). «vous venez couper le courant à la veille des fêtes sans ordre de mission ou encore un préavis», s’insurgé Essono, victime de coupure à Meyo. «nous avons une liste des clients insolvable et nous faisons notre travail», réagi le doyen de l’équipe.

Colère 

Cette explication est inadmissible pour madame Zambo. Elle a pour seul forces les insulte et les malédictions qu’elle profère. Les agents Eneo sont venus accompagnés de plusieurs gendarmes venus d’Odza, apprend-on. Le reproche des populations est dû à la condescendance des agents. Selon leurs explications, ces derniers non seulement ne se présentent pas, mais demandent de l’argent pour ne pas procéder aux coupures. «Sans présenter le moindre document les mettant en mission, sans avis de coupure vous enlever les fils pourquoi», s’interroge Henri une autre victime à borne 10 Odza.

André Balla

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *