BVMAC : La Socapalm mise sur l’huile de palme

L’huile de palme a encore la cote auprès des investisseurs actifs sur le marché boursier de la Communauté économique et monétaire des États de l’Afrique centrale (Cemac).

 

Le 24 janvier dernier, lors d’une séance à la Bourse des valeurs mobilières de l’Afrique centrale (BVMAC), la Société camerounaise de palmeraies (Socapalm) a mis en jeu sa crédibilité auprès de plusieurs d’entre eux. La société de production d’huile de palme a décidé d’émettre sur la place boursière unifiée de la sous-région, «500 titres d’une valeur monétaire transactionnelle de 11,3 millions FCFA sur le compartiment des actions», ainsi que le fait savoir une source au siège de la BVMAC à Douala au Cameroun.

Au terme de la séance, le premier constat est que l’entreprise camerounaise reste un bon risque pour les investisseurs. Malgré la conjoncture difficile liée notamment à la crise dans les régions anglophones du pays, le secteur de l’huile de palme exerce encore un pouvoir d’attraction sur les bailleurs de fonds en raison sans doute de son potentiel, mais également des bonnes nouvelles qui viennent des foyers de tension encore actifs au Cameroun. Quoi qu’il en soit, les investisseurs n’ont pas pu être totalement satisfaits. Alors que seulement 500 titres avaient été mis en vente, eux avaient souscrit pour 506, soit un surplus de 6 titres.

Il faut dire que la Bourse des valeurs mobilières de l’Afrique centrale a également le vent en poupe depuis le début de l’année. Quelques jours avant l’opération de la Socapalm par exemple, la BVMAC avait permis à une autre société camerounaise de lever des fonds. La Société africaine forestière et agricole du Cameroun (Safacam), une des entreprises cotées à la Douala Stock-Exchange (DSX) avant la fusion, s’est en effet déportée sur ce marché. Spécialisée dans l’Hévéaculture et la palmeraie, la société avait aussi émis 22 titres et réussi à lever par ce moyen 500 000 FCFA.

TAA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *