Business : 600 mille emplois canadiens attendent les Camerounais

Les facilités et les opportunités qu’offre ce pays d’Amérique du Nord présentées aux opérateurs économiques camerounais les 12 et 14 novembre 2018, respectivement à Yaoundé et Douala.

Le Haut-commissariat du Canada au Cameroun croit en la possibilité de mettre sur orbite des partenaires camerounais désireux de conduire un business au Canada. À Douala comme à Yaoundé, la semaine dernière, cette représentation diplomatique a participé à deux soirées de réseautage organisées par les cabinets d’avocats d’affaires Joli-Cœur Lacasse et Impact Investissement. Au bénéfice des opérateurs économiques locaux, une palette d’opportunités a été présentée. Pour Marguerite On, directrice régionale de Impact Investissement, «le Canada est une opportunité à saisir absolument par les entrepreneurs camerounais». Et de poursuivre: «nous accompagnons les entrepreneurs camerounais dans l’importation et l’exportation». Dans le fond, pour les organisateurs, il est question de servir d’interface entre Canadiens et Camerounais. Il s’agit surtout de mettre à la disposition des uns et des autres toutes les commodités nécessaires pour des voyages et des rencontres d’affaires au Canada.

Bien sûr, il y a des pistes. «Actuellement dans la province de Québec, il y a plus de 600 mille emplois spécialisés, qui ne trouvent pas preneurs et qui sont prêts à être pris par ceux qui en ont les compétences. Nous croyons que les Camerounais ont ce qu’il faut en termes d’éducation et de connaissance, pour venir nous aider à occuper ces postes», souligne Me Pierre Arnaud Vanier, président de Impact Investissement. «Le Cameroun peut apporter une relève entrepreneuriale très jeune, avec des entrepreneurs expérimentés. Ceux-ci peuvent collaborer avec les entrepreneurs canadiens dans leurs domaines respectifs, notamment dans le transfert de technologie, de savoir, d’information. Ceci permettra aux entreprises, dans un partenariat gagnant-gagnant, d’aller plus loin et de commun accord», explique Me Pierre Chauvette, président du cabinet Jolie Cœur Lacasse.

Selon le haut-commissariat du Canada au Cameroun, en 2017, le pays de Paul Biya constituait le premier marché d’exportation du Canada en Afrique centrale. Le commerce de marchandises entre les deux pays se chiffrait alors à près de 52,4 millions de dollars. Les exportations de marchandises canadiennes vers le Cameroun s’élevaient à près de 43,3 millions de dollars. Quant aux importations canadiennes en provenance du Cameroun, elles avaient caracolé à près de 9,1 millions de dollars au cours de la même année. Les deux pays ont signé un accord sur la promotion et la protection des investissements étrangers, accord qui est entré en vigueur en 2016. En décembre 2017, le Canada a conclu un accord sur le transport aérien avec le Cameroun. Cet Accord facilite les opérations de partage de codes entre les deux parties.

Alain Biyong

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *