ACTUALITÉINTÉGRATION NATIONALE

Boko Haram : des prêtres occidentaux échappent à un enlèvement au Cameroun

Les assaillants de la secte djihadiste ont attaqué un presbytère à Manguirlda, région de l’Extrême-nord dans la nuit du 23 au 24 janvier. Trois personnes tuées.

Une patrouille de soldats camerounais déployée dans l’Extrême-nord.

L’attaque n’a pas été revendiquée, mais selon des sources sécuritaires, il s’agit bien des combattants de Boko Haram. L’attaque s’est produite à Manguirlda, petite localité de l’arrondissement de Meri, région de l’Extrême-nord.

Au moins trois morts ont été enregistrés dans cette tentative, au presbytère de  Manguirlda . Un prêtre jésuite de nationalité américaine figurait parmi les prêtres séquestrés. Trois assaillants ont été arrêtés par les populations et une arme de guerre saisie, a rapporté le journal L’œil du Sahel.

D’après une source citée par l’Agence France presse (AFP), le groupe djihadiste voulait enlever ces prêtres occidentaux établis ou séjournant dans le presbytère de Manguirla. « Trois personnes ont été abattues et douze autres blessées par des assaillants soupçonnés d’être des Boko Haram », a affirmé un responsable sécuritaire local, confirmant une information donnée par une source proche des autorités régionales

« Les assaillants sont arrivés dans la nuit dans le but d’enlever des prêtres occidentaux, mais les gardiens ont donné l’alerte », a-t-il expliqué à l’AFP et « les populations sont sorties avec des gourdins et des machettes et il s’en est suivi un affrontement » où les trois personnes ont été tuées.

Bobo Ousmanou

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *