La Beac veut améliorer ses données statistiques

Le dernier Comité de politique monétaire (CPM) de la banque centrale a officialisé l’entrée en production de la Centrale des bilans de la Cemac. Il s’agit d’un démembrement de la Beac chargé de collecter et publier la situation financière des opérateurs économiques (entreprises, fondations grandes associations…). Elle doit aussi établir des statistiques par secteur à partir des comptes annuels standardisés.

 

Tenu à Ndjamena le 21 mars 2019, le CPM indique que la centrale des bilans va contribuer à « l’amélioration de la disponibilité et de la qualité de l’information financière sur les entreprises non financières, gage d’un meilleur accès aux financements bancaires ».

En pleine conception d’une nouvelle infrastructure financière de la région, la Cemac doit travailler à l’amélioration et à la transparence de la comptabilité des entreprises. Il s’agit, bien entendu, de celles qui sont candidates au marché financier. Les règles communautaires de la Cemac exigent d’ailleurs la cotation en bourse des entreprises publiques, parapubliques et privées.
Il va donc de l’intérêt des opérateurs économiques de souscrire à cet outil d’attractivité de l’investissement privé, afin de dynamiser et de donner de la profondeur tant souhaitée au marché financier de l’Afrique centrale.

Zacharie Roger Mbarga 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *