Beac : 464 milliards FCFA captés par les banques commerciales

La mayonnaise prend mieux entre les banques secondaires de la sous-région et la Beac.

Abbas Mahamat Tolli, gouverneur de la Béac

C’est au sujet de l’opération principale d’injection de liquidités initiée par la Banque centrale depuis quelques semaines et qui semble de plus en plus intéresser les établissements bancaires. Sur les 500 milliards FCFA proposés à leur intention entre le 2 et 9 mars 2021, les banques commerciales ont réussi le tour de force de capter 463,734 milliards FCFA. Un succès plus franc pour la Beac qui tranche assez avec les résultats obtenus le 27 janvier et le 16 décembre dernier où le taux de souscription était seulement de 77, 24% et de 38,30%.

Dans le détail, on a en effet observé que sur les deux opérations lancées au cours de la période indiquée et au cours de laquelle la Banque centrale mettait en adjudication un montant identique de 250 milliards FCFA, les banques commerciales sont progressivement montées en puissance. Et s’agissant d’abord de l’appel d’offres du 2 mars dernier, le montant total des offres exprimées s’est situé à 213,734 milliards FCFA pour un taux de souscription s’élevant à 85,49%. A ce moment-là, le nombre de participants était seulement de 13 pour un taux de participation s’établissant alors à 28,26%.

Pour ce qui est ensuite de l’appel d’offres du 9 mars 2021, même si le montant servi a été de 250 milliards FCFA, le taux de souscription s’est situé cette fois-là à 100,69%, puisque le montant des offres exprimées était précisément de 251 milliards FCFA. Sur les raisons, enfin, d’une telle tournure de la situation, on peut relever sans être péremptoire que cela correspond en réalité à une phase de reprise des activités économiques et donc à un besoin de plus en plus grandissant de liquidités exprimé par les agents économiques.

TAA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *