Barrage de Mekim : la mise en service dans un mois

C’est ce qui ressort de la visite effectuée le 15 avril dernier, par le ministre de l’Eau et de l’Energie Gaston Eloundou Essomba sur le site du barrage, situé à Meyomessala, dans la région du Sud.

Une vue des travaux à Mekin

Le ministre de l’Eau et de l’Energie (Minee), Gaston ELoundou Essomba donne quatre semaines pour la mise en service du barrage hydroélectrique de Mekin (15 Mwat). Au cours de sa visite, le Minee a demandé à tout acteur impliqué dans la construction dudit barrage de prendre ses responsabilités et de tout mettre en œuvre pour le rendre opérationnel.

Le Minee n’est pas allé de main morte, cette descente n’étant pas une visite de courtoisie. Dans sa parution du 16 avril 2019, le quotidien national Cameroon Tribune, indique que le Minee a interrogé ses interlocuteurs sur la persistance des coupures de l’énergie électrique dans la région du Sud, principale bénéficiaire de cet investissement. « Pourquoi les délestages ? A quand la mise en service de Mekin pourtant déjà fonctionnel ?», peut-on lire dans les colonnes du journal. Des questions qui n’ont pas eu de réponse satisfaisante pour le ministre indigné.

C’est que lors de sa dernière visite, l’homme du gouvernement avait constaté des défaillances. Notamment, « l’état défectueux de la deuxième turbine après les premiers essais de mise en service, le problème de périmètre d’utilité, etc. ». A la suite de ce constat, il avait donné des directives liées auxdites défaillances. Il était alors question de remplacer la turbine N2, de refaire une étude de l’impact du périmètre du projet  entre autres.

Ainsi, la situation en ce moment, selon les ingénieurs sur place, est celle d’un barrage  en état de fonctionnement, mais qui nécessite encore des corrections de quelques détails. Un mois devrait suffire pour ces révisions. La mise en fonction de l’édifice hydroélectrique est prévue dans quatre semaines, date de la prochaine descente du Minee sur les lieux.

Joseph Julien Ondoua Owona, Stg

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *