Baisse de la masse monétaire en zone Cemac

Selon un rapport de la Banque des Etats de l’Afrique centrale sur la politique monétaire, entre décembre 2017 et avril 2018, la masse monétaire a décliné de 0,4 %, pour se situer à 10 556,2 milliards de francs CFA.

Cette dynamique reflèterait les évolutions négatives de la monnaie fiduciaire (-7,4 %) et des dépôts à vue (-1,4 %) que la hausse de la quasi-monnaie (+7,0%) n’a pas suffi à contrebalancer. En termes de contribution, ce repli de la masse monétaire est influencé par les contributions négatives de sa contrepartie externe (-0,7 point), des crédits à l’économie (-0,6 point) et des autres postes nets (-1,0 point) du système monétaire, que la contribution positive des créances nettes sur les Etats (1,9 point) n’a pas pu compenser.

Composition

Par pays, le Cameroun (1,5 point), le Gabon (0,7 point) et la République Centrafricaine (0,2 point) ont contribué positivement à l’évolution de la masse monétaire, tandis que le Congo (-1,3 point), la Guinée Equatoriale (-1,0 point) et le Tchad (-0,6 point) ont influencé négativement l’évolution sous-régionale de cet agrégat. Par composante, la monnaie fiduciaire et la monnaie scripturale ont contribué négativement à l’évolution de la masse monétaire, respectivement à hauteur de -1,7 et -0,7 point, alors que la quasi-monnaie a eu une contribution positive de 2,0 points.

Zacharie Roger Mbarga

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *