Assistance humanitaire : l’Afrique centrale s’harmonise

Ouverture hier à Yaoundé sous l’égide de la présidente de la Croix-Rouge Camerounaise (CRC), Cécile Akame Mfoumou, de la session ordinaire de la Réunion de coordination des Sociétés nationales Croix-Rouge d’Afrique centrale (Cosnac).

 

Face aux multiples vulnérabilités socio-économiques des populations de la sous-région liées entre autres au contexte international de la guerre russo-ukrainienne et aux affres de la Covid-19, la mutualisation des forces en matière de réponse humanitaire s’avère déterminante. L’ouverture à Yaoundé ce 9 août 2023 de la session ordinaire de la Réunion de coordination des Sociétés nationales Croix-Rouge d’Afrique centrale (COSNAC) participe de cet intérêt.  L’objectif principal est de « renforcer la coordination et la collaboration dans les domaines prioritaires communs liés au développement des sociétés nationales, notamment la réponse humanitaire et les initiatives panafricaines clés».

IL s’agit pour les assises qui regroupent les représentants des huit(8) sociétés nationales Croix Rouge (Cameroun, Tchad, RCA, Congo, Gabon, Guinée Equatoriale, RDC, Sao Tome et Principe), toutes axillaires des pouvoirs publics dans le domaine humanitaire, spécifiquement de: partager les expériences de chaque société nationale, susciter l’implication participative des partenaires du mouvement aussi bien sur le plan technique que financier, renforcer les capacités des membres en termes de formation, harmoniser les outils de gestion relatifs aux thématiques, enfin, de Rechercher les financements pour des projets nationaux transfrontaliers et en consortium. « Notre organisation a pour vocation principale la mutualisation des efforts visant à répondre de manière efficace et efficiente aux solutions de vulnérabilités dans la sous-région », a insisté Cécile Akame Mfoumou, présidente de la Croix- Rouge camerounaise et présidente de la COSNAC.

 

Bilan

Dans son discours de cérémonie protocolaire de ce mercredi, la présidente de la COSNAC a aussi dressé le bilan des actions collégiales jusqu’ici menées depuis le début de l’année. « Courant 2023, nous avons soutenu des millions de personnes grâce à divers programmes et services humanitaires… Par exemple la Croix-Rouge camerounaise et la Croix- Rouge tchadienne travaillent sur un plan de contingence frontalier pour mieux contenir toute dégénérescence de la situation humanitaire dans chaque pays. Par ailleurs, tout récemment au mois d’avril, les présidents des sociétés nationales du Cameroun, du Gabon et de la Guinée Équatoriale se sont retrouvés à Yaoundé au Cameroun pour élaborer une stratégie de riposte commune contre la fièvre hémorragique Marburg très contagieuse qui a fait des victimes en Guinée Équatoriale ».

Les travaux qui cours jusqu’à vendredi prochain 11 août 2023 au siège de la Croix-Rouge à Yaoundé constituent aussi l’occasion d’un plaidoyer afin d’attirer l’attention des acteurs économiques, à savoir les multinationales, les organisations sous-régionales et régionales, et les entreprises dans les États membres, pour qu’ils apportent un appui aux sociétés nationales.

Rappelons que cette session ordinaire de Yaoundé vient à la suite de celle tenue à Douala du 7 au 9 septembre 2021. Une réunion de routine qui avait servi à la mise en place d’un nouvel exécutif à la COSNAC avec à sa tête la camerounaise Cécile Akame Mfoumou pour un mandat de quatre ans. Elle était aussi l’occasion de jeter les bases de l’élaboration de documents directeurs de l’organisation.

Joseph DZIE stagiaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *