Archidiocèse de Douala : Un dimanche de pâques plutôt heureux

Malgré la mort du Cardinal Christian Tumi vendredi dernier, la cérémonie s’est plutôt passée comme à l’accoutumé ce 4 avril 2021.

Des chants de louange à la Cathédrale de Douala. Le dimanche de pâques se célèbre comme à l’accoutumé malgré le décès du Cardinal Christian Tumi le 2 avril dernier. «La célébration de ce dimanche de pâque n’a pas été différente des autres. Nous avons fait les mêmes rituels», souligne l’abbé Bernard Hoña Tonye, prêtre à l’archidiocèse de Douala.  La cérémonie est riche en couleurs et en émotions.  L’église catholique romaine et le Cameroun tout entier ont perdu un grand homme, c’est pourquoi «nous prions longuement pour lui et pour le repos de son âme», souligne la même source.

Alors que les prières sont élevées vers le ciel, l’abbé Bernard Hoña Tonye rappelle les défis qui interpellent désormais les communautés chrétiennes sur les pas du Christ ressuscité. «Il faut que les communautés chrétiennes de différents charismes jouent un rôle de vigilence, de prévention et de solidarité face à la paralysie que peut apporter la pandémie actuellement. Qu’elles s’engagent en faveur de la nécessité de retrouver la paix totale dans notre pays», rappelle l’abbé Bernard Hoña Tonye.

Le dimanche de pâques marque la résurrection de Jésus Christ et c’est jour de joie pour les communautés chrétiennes. Portées par cet esprit, les communautés chrétiennes sont appelées dorénavant à travailler ensemble et à installer la paix autour d’elles. Au demeurant, le mystère de la Pâques apporte à l’humanité de l’espérance et aux fidèles de l’Église catholique romaine au Cameroun la paix du cœur et le soulagement face à la nouvelle de la mort du patriarche. «Puisse son âme reposer en paix»

Diane Kenfack

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!