PANORAMAPORTRAIT DÉCOUVERTE

Après sa victoire sur les Fennecs d’Algérie : le Nzalang Nacional sur un nuage

Les supporters équato-guinéens se voient pousser les ailes. Ils croient aux chances de qualification en huitièmes de finale de leur équipe nationale.

Grand moment de joie au sein de la sélection équato-guinéenne après l’exploit contre l’Algérie

En ce dimanche 16 janvier 2022, la Guinée Équatoriale crée la sensation en battant l’Algérie au Stade de Japoma à Douala. Le score à l’issue de cette deuxième sortie du Nzalang Nacional contre les Fennecs champions d’Afrique en titre est de 1-0. Par ce succès, la sélection nationale équato-guinéenne se retrouve deuxième de la poule E avec trois points. Les fans et supporters croient dès lors à une qualification en huitième de finale, après une victoire contre la Sierra Leone. «En cas de bon résultat jeudi face aux Leones Stars, on peut rêver d’accéder aux huitièmes de finale», dit un fan. Ce dernier se souvient encore de ses émotions à l’issue du match de dimanche. «Quand l’arbitre a sifflé la fin du match, c’était l’ébullition totale du côté de la Guinée Équatoriale. Tout portait désormais à croire que le Nzalang Nacional va remporter la coupe», se rappelle-t-il.

La joie des supporters équato-guinéens est débordante. Les fans célèbrent leur double victoire et conviennent tous que c’est «incroyable!», s’exclame par exemple un supporter. «Nous n’avons pas seulement gagné l’Algérie. Nous avons aussi et surtout gagné le champion en titre, l’ancien tenant en titre», exulte tout ému un autre Équato-guinéen.

Fin de règne
C’est finalement le défenseur central Obiang qui a créé la surprise, en profitant d’un ballon mal dégagé à la suite d’un corner, pour ouvrir le score à la 70ème minute. Le but du joueur du Antequera CF, en quatrième division espagnole a également eu pour conséquence de permettre à la Guinée Équatoriale de mettre fin à la série de 35 matchs sans défaite de l’Algérie. Depuis cet exploit, plusieurs supporters équato-guinéens considèrent Esteban Orozco Obiang Obono comme un héros.

Il faut dire que la Guinée Équatoriale participe à sa troisième CAN. C’est aussi la première, après avoir organisé ou co-organisé deux éditions. Johosana Efouba, encore sur le nuage de la victoire, croit aux chances du Nzalang Nacional et le dit. «C’est vrai que la CAN TotalEnergies nous donne de l’énergie. Maintenant nous savons que nous aussi avons la capacité d’obtenir le trophée. Nous restons cependant objectifs». En termes d’émotions, elle n’en revient toujours pas de ce que la sélection équato-guinéenne leur a fait vivre. Et comme plusieurs de ses compatriotes, elle reste convaincue que la 33ème édition de la CAN «réserve encore des surprises». Elle ajoute: «la Guinée Équatoriale a réalisé une performance exceptionnelle. Les joueurs doivent désormais se battre pour obtenir ce dont ils ont le plus besoin, c’est-à-dire une victoire sur la Sierra Leone et une qualification en huitième de finale. Les Fennecs d’Algérie devront quant à eux absolument battre la Côte d’Ivoire pour espérer également se qualifier. Nous nous ferons notre part».

Diane Kenfack

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *