Août – septembre 2020 : Daniel Ona Ondo au four et au moulin

L’agenda du patron de l’institution communautaire a été très chargé ces derniers mois. Retour sur les faits marquants de son déploiement.

Le président Ona Ondo aux obsèques du premier président de la Cour des comptes de la Cemac

Leadership. C’est ce qui caractérise ces derniers mois la Commission de la Cemac. Entre août et septembre précisément, on a pu observer que la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale a continué à relever de nombreux défis. Au rang de ceux-ci, figurent la crise sanitaire liée à la pandémie de Covid-19; la libre circulation des personnes, des biens et des capitaux; la recherche des financements destinés aux projets intégrateurs; les réformes économiques et financières, etc. Et sur tous ces sujets d’importance pour le devenir de la Communauté, le président de la Commission a été aux avant-postes.

En effet, au cours de la période indiquée, le dirigeant communautaire s’est illustré par une intense activité, portant la voix de l’institution qu’il représente partout où ses fonctions l’ont appelé. Plusieurs capitales sous-régionales se sont ainsi honorées de l’accueillir au cours des trente derniers jours. A Bangui, par exemple, le Pr. Daniel Ona Ondo a effectué une visite au siège de la Cemac où des travaux de rénovation sont en cours. A Yaoundé, le diplomate a eu des échanges avec l’ambassadeur d’Allemagne auprès de la Commission de la Cemac. Et en Guinée Equatoriale, le président de la Commission est allé rendre un dernier hommage au nom de l’ensemble de la Communauté, au tout premier président de la Cour des Comptes décédé en mars dernier.

Retour au bercail
«Les premiers mouvements du personnel ont débuté ce mois et il faut que tout soit prêt dans les meilleurs délais». C’est en direction des responsables du chantier de rénovation du siège de la Commission de la Cemac à Bangui que le Pr. Daniel Ona Ondo a tenu ces propos. C’était le 12 septembre dernier à l’issue de sa visite d’inspection et d’évaluation à la Cité de la Cemac, à la villa du président et à celle de Ngarakba. Le président de la Commission s’appuyait ainsi sur le rapport sur les dispositions logistiques et sécuritaires, ainsi que sur le chronogramme du processus de retour du personnel à Bangui.

Au cours de sa descente sur le terrain, le dirigeant communautaire a pu vérifier que les travaux de réfection du patrimoine de l’institution dont il a la charge progressent bien. «Les travaux sont réalisés à plus de 70% sur l’ensemble des sites. A ce niveau, le gros œuvre est fini et les travaux de finition sont déjà en cours», ont détaillé à son endroit les responsables du chantier. Ces derniers ont par ailleurs fait valoir le fait que c’est en raison de la survenue de la pandémie de Covid-19 que l’élan des constructions a été entamé. Sans quoi, ont-ils conclu, «le chantier serait pratiquement achevé».

Pour le président de la Commission de la Cemac, l’intérêt de cette visite d’évaluation résidait aussi dans le contrôle de la qualité des réalisations. Le Pr. Daniel Ona Ondo a alors mis un point d’honneur à ce que «les normes des travaux répondent aux conditions nécessaires pour que les responsables et fonctionnaires de la Cemac puissent travailler et y vivre dans de bonnes conditions», a-t-il fait savoir sur ce point.

Coopération allemande au beau fixe
Pour magnifier la coopération allemande et discuter des sujets d’intérêt commun, le président de la Commission, le commissaire Shey Jones Yembe et la représentante de la Cemac au Cameroun, Malaïka Ndoumbe épse Ntsama Etoudi étaient le 4 septembre dernier à l’ambassade d’Allemagne au Cameroun, en République centrafricaine et auprès de la Commission de la Cemac. Ce jour-là à Yaoundé, Daniel Ona Ondo et Corrina Fricke ont notamment échangé sur la situation économique qui prévaut dans la sous-région depuis la survenue de la Covid-19, sur le climat sécuritaire en Afrique centrale et sur la réforme du franc CFA. Et sur tous ces aspects, le dirigeant communautaire a mis en avant, en guise d’information, le plan régional de riposte contre la Covid-19 adopté en mars 2020 à Douala par les ministres de tutelle, mais également le plan de relance économique validé le 10 août dernier par le Conseil des ministres de l’UEAC.

Les deux diplomates gabonais et allemand ont par ailleurs abordé à l’occasion de cette audience, les questions de coopération, et notamment la mise en œuvre des projets et programmes financés par la GIZ. Sur ce dernier point, le Pr. Daniel Ona Ondo et Corrina Fricke se sont félicités de l’excellence des relations bilatérales. En matière de santé, en effet, la Cemac peut se vanter d’avoir bénéficié de l’appui constant et multiforme de la République fédérale d’Allemagne. Ce soutien s’est précisément traduit par une contribution substantielle de 10,1 millions d’euros sur des fonds de la coopération. C’était pour la réalisation du Programme pour combattre les maladies tropicales négligées, un programme mis en œuvre par l’OCEAC.

Le secteur du Commerce et celui minier ont aussi tiré profit de la coopération allemande. Pour le premier, un montant d’1 million d’euros a été disponibilisé et est destiné au projet de mise en place d’un système régional de métrologie visant à soutenir le processus de l’APE dans la Cemac. Quant au secteur minier, la Cemac va pouvoir poursuivre le projet de renforcement des industries extractives en Afrique centrale, en plus du code minier. Ce sera grâce à l’intervention de la GIZ qui a affecté à cet effet un montant de 5 millions d’euros.

L’émoi du président
L’agenda du président de la Commission de la Cemac marque également un passage remarqué en terre équato-guinéenne. A San Carlos II où il s’est rendu le 30 août dernier, le Pr. Daniel Ona Ondo a pris part à la cérémonie d’hommage officiel de la Communauté au premier président de la Cour des Comptes de la Cemac. Juan Carlos Owono Ela Mangue est, en effet, décédé en Espagne le 20 mars dernier à l’âge de 53 ans. De l’illustre disparu, le président de la Commission a indiqué qu’il gardait «le souvenir d’un homme d’exception, qui aura su laisser une empreinte indélébile durant son passage sur terre et encore plus au sein de la Cemac».

Au moment de l’inhumation et en raison de tout ce que Juan Carlos Owono Ela Mangue a représenté pour la Communauté, son cercueil a été recouvert du drapeau de la Cemac par le président de la Commission. L’illustre disparu a dans la foulée été élevé à la dignité de Grand officier et décoré de l’Ordre du mérite communautaire par l’ambassadeur du Cameroun en Guinée Equatoriale. Le diplomate camerounais représentait à cette occasion le président Paul Biya, président en exercice de la Conférence des Chefs d’Etat de la Cemac.

Tripartite avec la France
L’exécution des projets financés par des fonds français au titre de l’Aide budgétaire globale (ABG), était au centre d’une tripartite le 26 août dernier. La réunion annuelle tenue par visioconférence a regroupé la Commission de la Cemac, la Banque de développement des Etats de l’Afrique centrale (Bdeac) et le Trésor français. L’institution française était représentée à ces assises par le conseiller financier pour l’Afrique du Trésor français, accompagné pour la circonstance du directeur de l’Agence française de développement (Afd) de Bangui. Prenant part aux travaux, le Pr. Daniel Ona Ondo a présenté le bilan technique et financier de l’exécution desdits projets. De son exposé, on retient que le plan régional de riposte contre le Covid-19, ainsi que les efforts de consolidation de l’intégration en Afrique centrale, ont obtenu le soutien financier de la France, à hauteur d’un milliard FCFA.

En début d’année par exemple, la Commission de la Cemac a bénéficié au titre de l’ABG d’une allocation d’un montant de 3,4 milliards FCFA sur une enveloppe de 5,3 milliards FCFA. Ces fonds sont destinés à la réalisation des activités portant notamment «sur le renforcement des capacités de la Commission et des administrations douanières de la Cemac, sur l’amélioration de l’environnement des affaires et sur des projets intégrateurs dont le programme de développement intégré des trois frontières, Cameroun-Gabon-Guinée Equatoriale», a reconnu le Pr. Daniel Ona Ondo. Quoi qu’il en soit pour la partie française, un accord de principe a également été donné au sujet du financement de certains projets, en attendant que des informations complémentaires soient communiquées à l’institution française.

Le président Ona Ondo sur le chantier au siège de la Commission à Bangui

Projets intégrateurs et Pref-Cemac
Comme avec les représentants du Trésor français, la question des financements des projets intégrateurs a également préoccupé la Commission de la Cemac. Désormais, l’institution a le regard tourné vers Bruxelles où une table ronde des investisseurs sera organisée en décembre prochain. Mais pour en arriver là, le Programme des réformes économiques et financières de la Cemac (Pref-Cemac) a joué un rôle décisif aux côtés du président de la Commission.

Cependant, plusieurs autres problématiques ont été abordées lors de la 11ème session ordinaire du Copil Pref-Cemac tenue en visioconférence le 3 août dernier. Elles tournaient pour l’essentiel autour des grandes orientations du nouveau cadre stratégique pour les accords de seconde génération entre les Etats de la Cemac et le FMI; du renforcement de l’intégration; de la diversification des économies de la sous-région Afrique centrale et du plan communautaire de relance de l’économie post Covid-19. Sur toutes ces questions, le Pr. Daniel Ona Ondo a également défendu la position de la Commission, avec toujours comme principale motivation l’intérêt et le vivre ensemble communautaire.

60 ans d’indépendance
Plusieurs Etats membres de la Cemac ont récemment célébré leurs 60 ans d’accession à la souveraineté internationale. C’est en tenant compte de l’importance de ce moment et du souci du vivre ensemble communautaire que le Pr. Daniel Ona Ondo a convié les ambassadeurs et chefs des missions diplomatiques de ces pays en poste à Malabo à une cérémonie. C’était précisément le 19 août dernier. A cette occasion, le président de la Commission a fait valoir à son assistance que «60 ans d’indépendance ça se fête. J’ai jugé opportun qu’on se retrouve pour communier ensemble, pour marquer ces réjouissances du sceau de la fraternité et du partage». Le dirigeant a également insisté sur le fait que la Communauté «c’est l’union, c’est la solidarité. A la Cemac, le maître-mot c’est le vivre ensemble», a fini par marteler le Pr. Daniel Ona Ondo.

Théodore Ayissi Ayissi (stagiaire)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!