Afrique centrale : derniers pas vers une zone de libre-échange unique

À la faveur de la 33e session du conseil des ministres de l’Union économique et monétaire de l’Afrique centrale (Uemac), la Cemac entend se positionner sur les starting-blocks de la zone de libre-échange unique Cemac-CEEAC. En cohérence avec les recommandations du comité de pilotage de la rationalisation entre les deux communautés, les ministres en charge de l’Économie vont entériner la signature des agréments au tarif préférentiel généralisé unique.

 

 

Ils vont en sus se dessaisir de l’étude et de la validation des dossiers qui leur incombaient précédemment. Désormais, un comité régional de l’agrément en assumera la charge. Il sera composé des douaniers des différents pays, et des deux communautés. Après ses recommandations, les dossiers d’agréments seront transmis au président de la Commission de la Cemac et au secrétariat général de la CEEAC pour visa.

Infrastructures
Avec cette orientation, les opérateurs économiques bénéficieront d’un marché plus vaste, constitué de 11 pays. L’harmonisation des règles sur l’ensemble de cet espace devrait permettre la levée des barrières douanières et des politiques de contingentement. Il ne reste plus qu’à venir à bout de la qualité des infrastructures et des barrières non règlementaires à l’instar des paiements informels. Le conseil des ministres de l’Uemac aura lieu à Malabo, le 8 février 2019. Il sera précédé de la réunion des experts du comité inter-États, les 5 et 6 février 2019.

Le premier conseil de l’Uemac, après le récent sommet extraordinaire de la Cemac, ne devrait pas éluder la santé économique de la communauté. La question de la diversification des économies à travers la transformation des produits de base, notamment agricoles, reviendra sur la table. Le dossier de la viabilisation des frontières serait également sur la table des ministres. Investir sur les peuples frontières est un vecteur essentiel pour renforcer l’intégration régionale à travers l’intensification des flux transfrontaliers.

 

Zacharie Roger Mbarga

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *