Africa Women’s Awards : Acte I ce 25 mai 2019 à Yaoundé

Destiné à célébrer le mérite et le dynamisme, l’événement entend valoriser l’engagement de la femme africaine dans le développement du continent.

Dikondo Marthe Dinaly

Le palais des Congrès de Yaoundé vivra ce 25 mai 2019 un grand moment d’enchantement spécialement décliné au féminin. Ce sera à l’occasion de la toute première édition Africa Women’s Awards. « Doté d’un contenu avant-gardiste, le concept va étaler en grand format, l’image positive de la femme africaine », explique Marthe Dikongo (Dinaly). Au cours d’une conférence de presse  qu’elle donne à Yaoundé ce 23 mai,  la présidente de l’Association Africa Women’s Awards (AWA) souhaite construire une nouvelle tribune marketing pour la gent féminine.

Contours et pourtours

Selon l’artiste-musicienne, « les petits plats sont mis dans les grands, afin de valoriser des femmes inspirantes, montrer ce qu’elles sont et de quoi elles sont capables  aux 1 500 invités attendus à la soirée, retransmise en direct sur trois chaines de télévisions partenaires (Vision 4, Crtv, Ltm) ». Avec une tonalité glamour, celle-ci se veut surtout un instant de récompenses dans divers domaines (sport, musique, droits de l’homme, politique, économie, média, comédie, entreprenariat, scolarisation de la jeune fille etc).

Au total, ce sont 16 catégories et 3 prix spéciaux qui seront décernés. A en croire le comité d’organisation, des lauriers sont prévus pour valoriser l’association exceptionnelle des personnes âgées; l’association exceptionnelle de lutte contre les violences faites aux femmes ; l’association de promotion de la scolarisation de la jeune fille ; le parcours académique d’exception ; la femme politique d’exception ; la femme auteur d’exception ; la femme africaine de l’année ; la femme entrepreneure d’exception ; la femme artiste d’exception ; la femme sportive d’exception ; la femme d’exception média ;l’association exceptionnelle d’épanouissement de la femme veuve ;le prix spécial de l’héroïne politique ; l’association pour la promotion aux métiers du développement etc.

Les critères de nominations ont simples, à en croire Marthe Dikongo. « Chaque candidate représente une œuvre d’exception sur le plan africain. Les candidates sont étudiées par un jury de sages africains, experts dans divers domaines. Les votes se font par internet et via les accès courts diffusés sur les télévisions partenaires. Les portraits des œuvres des nominés sont soumis au peuple africain pour son vote », dévoile-t-elle.

Pour une première édition, seuls trois pays subsaharien (Gabon, Côte d’Ivoire et Togo) sont annoncés. Dès 2020, apprend-on de la présidente de l’AWA, les pays du Magreb seront associés à cet événement qui se veut annuel. Ainsi, projette-t-elle, l’on pourra réellement être en phase avec l’objectif visé : « entretenir le cycle de promotion, de valorisation de la Femme en Afrique et au-delà du continent ».

Telesphore Mbondo Awono

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *