Action de la Croix-Rouge au Cameroun : L’humanitaire aux visages camerounais et luxembourgeois

Mues par une ligne de coopération, la CRC et la CRL se sont déployées dans les régions de l’Extrême-nord et de l’Ouest.

La joie après la réception des dons alimentaires à Foumbot et Foumban

 

A Mora (Mayo-Sava) et Mokolo (Mayo-Tsanaga), la Croix-Rouge luxembourgeoise (CRL) était aux côtés du CRC pour deux jours (12 et 13 juin 2019). Pour une cérémonie de rétrocession des abris, logements, latrines et forages en faveur des populations de la région de l’Extrême-nord du Cameroun, Cécile Akame Mfoumou a fait le déplacement. En tant que partenaires, la CRC et la CRL sont allés concrétiser les axes d’un projet mis en œuvre dans cette partie du pays. Il s’agit du projet N° 17CM100 portant sur l’assistance en habitat et assainissement en réponse aux populations de la région de l’Extême-nord. De façon détaillée, ledit projet se décline, d’une part, en 180 abris, 100 latrines d’urgence, 32 latrines durables et 2 points d’eau à Zamaï dans le Mayo-Tsanaga et, en la construction de 60 logements et 60 latrines durables en faveur des populations de Oulo (Mayo Sava) d’autre part.

Les 8 et 9 août 2019 à Foumban et Foumbot (département du Noun, région de l’Ouest), 1 500 familles déplacées internes et 500 familles hôtes vulnérables ont souri. A l’une comme à l’autre étape, la Croix-Rouge camerounaise (CRC) leur a apporté sacs de riz et huiles végétales. L’enjeu: relever le défi que posent la pauvreté croissante et l’augmentation des fragilités parmi les victimes de la crise anglophone au Cameroun. Dans le cadre de cette descente dans la région de l’Ouest, la CRC a mis à profit son partenariat avec le CICR (Comité international de la Croix-Rouge). Ce partenariat, apprend-on, est établi et encadré par des objectifs clairs et quantifiables. Avec le soutien de son partenaire stratégique, le CRC a voulu accomplir le geste au niveau local.

En cette philosophie, les bénéficiaires y ont vu une bouée de sauvetage pour survivre. En faisant un don de denrées alimentaires dans ces deux villes, le CRC et son partenaires entendent ainsi protéger ce qui reste des familles déplacées de la crise anglophone pour leur permettre de développer leurs stratégies de survie, de limiter ou prévenir les processus de leur éclatement. Cette ligne est inscrite dans le cadre de ses missions. L’une desdites missions porte sur l’assistance aux personnes vulnérables sans discrimination raciale, religieuse, politique ou ethnique.

Bobo Ousmanou

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *