Action caritative : Les Mariannes s’investissent dans la scolarisation des pygmées

Les Mariannes chez les pygmées.)

Cette association regroupant les femmes des services français au Cameroun a offert des fournitures scolaires à la communauté Bagola-Bagyeli de Lolodorf, le 16 février dernier.

La forêt du Sud-Cameroun a ouvert ses portiques en fin de semaine dernière aux Mariannes. A Lolodorf, au Foyer Notre-Dame de la Forêt de Ngoyang (qui accueille prioritairement des enfants de la communauté pygmée Bagola-Bagyeli), cette association qui regroupe les femmes des services français au Cameroun a remis un don composé de fournitures scolaires, des mobiliers et des produits de première nécessité. Soutenue à la fois par S.E. Gilles Thibault (ambassadeur de France au Cameroun) et l’Institut de recherche et le développement (IRD), cette initiative  dont le viatique est la lutte contre la déperdition scolaire, a été possible grâce à la Fondation pour l’environnement et le développement du Cameroun (Fedec).

Cette action se justifie par plusieurs constats. Le premier : le revenu moyen annuel d’une famille pygmée est de 50 000 francs CFA. Les Pygmées sont si pauvres qu’ils n’arrivent pas à subvenir aux frais de scolarité de leurs enfants, même s’ils désirent les scolariser, ce qui indique une situation d’exclusion sociale de cette communauté, qui se transforme en exclusion scolaire. Le second : la modestie de la présence des enfants pygmées dans les rangs des effectifs d’apprenants du primaire serait due en grande partie à leur faiblesse numérique. Le troisième : les conditions socioéconomiques des Pygmées influencent leur séjour à l’école et la durée de celui-ci : la reproduction des inégalités socioéconomiques s’affirme dans les conditions discriminantes et inégalitaires de la scolarisation des enfants.

Fidèles aux orientations de leur action caritative dont le point d’honneur est la promotion de l’enfance au Cameroun, les Mariannes ont décidé d’apporter de l’aide aux enfants pygmées afin d’inverser positivement les constats ci-dessus.

Ce n’est pas leur première sortie. En 2016, elles étaient à l’orphelinat de la Fondation FACT à Essos (Yaoundé) pour une activité similaire. En 2017, elles se sont rendues dans  05 orphelinats (la fondation Fact à Essos, le Centre d’accueil des enfants en détresse (CAED), la Communauté catholique Les béatitudes du très saint cœur de Jésus à Mvog-Betsi, le Centre d’insertion socio-économique pour enfants en détresse à Nsimalen (ONDPPCISEED), l’orphelinat Sainte famille d’Odza). Des cadeaux ont été distribués à près de 320 enfants issus de ces structures.

L’association Les Mariannes, créée en août 2013, a pour but de favoriser l’entraide entre les femmes de l’Ambassade de France, mais aussi de créer un cadre de rencontre et d’échange dynamique. A ce titre, cette association soutient et valorise les droits de la femme et de l’enfant au Cameroun. Corinne Eteki-Nkongo en est la présidente.

Propos rassemblés par Bobo Ousmanou

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *