Transgabonaise : la BDEAC injecte 65 milliards FCFA

Le projet de construction de la route Transgabonaise est en bonne voie. Ce 16 novembre 2021 à Libreville, il a bénéficié du soutien financier de la Banque de développement des États de l’Afrique centrale (BDEAC). 65 milliards FCFA sont ainsi mis à la disposition de la Société autoroutière du Gabon (SAG). Ces fonds font l’objet d’un accord de prêt. Ils viennent s’ajouter «au 45 milliards FCFA précédemment octroyés par la Banque internationale pour le Commerce et l’Industrie du Gabon», rapporte le site d’information Gabon Review.

Sur les raisons d’un tel investissement, le président de la BDEAC indique : «consciente de son importance pour le développement du Gabon, son institution n’a pas hésité un seul instant à inscrire ce projet et faciliter son financement». «Conformément au programme de mise en œuvre établi par la SAG, précise Fortunato-Ofa Mbo Nchama, cette première phase du projet sera suivie par plusieurs autres. Et comme elle l’a fait par le passé, la BDEAC est disposée à mettre en place les financements nécessaires à la réalisation complète de cet axe».

La Transgabonaise est un axe routier long de 780 km. Il fait partie du Plan directeur consensuel de transports en Afrique centrale. Il a pour vocation première de relier la capitale gabonaise, Libreville, à Franceville. Les fonds additionnels débloqués par la Banque de développement couvrent dès lors «des travaux d’urgence et la réalisation des études techniques, environnementales et économiques sur l’ensemble du tracé entre Libreville et Franceville», apprend-on. D’après le directeur général de la SAG, le chantier devrait être livré en 2023, même s’il a accusé un retard de plus d’un an et demi.

Théodore Ayissi Ayissi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *