Jeicom 21 : Les territoires camerounais en vitrine

Les Journées économiques internationales des communes vont constituer pour les collectivités territoriales une opportunité pour promouvoir la décentralisation auprès des investisseurs nationaux et internationaux.

Le président des CVUC présente solennellement les Jeicom21

16 novembre 2021, à Yaoundé, présentation des Journées économiques internationales des communes (Jeicom21) par le président des Communes et villes unies du Cameroun (CVUC). Augustin Tamba retient l’attention des membres du gouvernement, des maires, et des représentations diplomatiques. L’emphase est mise dans son allocution sur la force de la décentralisation dans «le devenir des territoires. Et sur les transformations et métamorphoses actuelles qu’il souhaite impulser afin que les collectivités territoriales et les communes en particulier soient des leviers de croissance pour apporter de réponses socio-économiques à notre pays».

Et de poursuivre «qu’il est question d’inverser la balance commerciale, la balance de paiement, de se préparer pour l’atteinte de la SND30, la feuille de route du gouvernement, et de préparer l’arrivée des Accords de partenariats économiques (APE), qui en réalité, peuvent nous surprendre si nous ne produisons rien. C’est à cet exercice que nous nous livrons pour accompagner les collectivités territoriales décentralisées, pour accompagner nos communes à être armées sur le plan national en faisant appel aux investisseurs internationaux, et surtout en faisant appel aux investisseurs de qualité».

Objectifs
En réalité, les Journées économiques internationales des Communes (Jeicom 21) visent à faire du Cameroun une terre d’attractivité. Pour ce faire, ces dernières tiennent à faire l’exposition et la promotion auprès des investisseurs nationaux et internationaux, des gisements actifs des territoires du Cameroun. Il s’agit par ailleurs de développer le partenariat privé-public et avec les investisseurs en vue de réaliser des projets ciblés. Pour ne citer que ces quelques points saillants.

C’est ce qui fait dire au ministre de la Décentralisation et du Développement local, Georges Elanga Obam que «l’intérêt de l’exercice auquel nous venons de nous livrer aujourd’hui est de faire la démonstration de la vitalité de la décentralisation telle que voulue par le président de la République du Cameroun. Les Jeicom 21 ne sont pas une activité du gouvernement, mais une activité de l’ensemble des collectivités territoriales qui ont décidé de vendre au monde la qualité des territoires camerounais en terme d’attractivité, et qui ont décidé de vendre aux acteurs locaux la capacité que nos territoires ont de générer la richesse et de compléter l’action de l’État pour que notre pays soit émergent à l’horizon 2035».

Les Jeicom 21 vont se tenir au Palais Polyvalent des Sports Yaoundé du 3 au 5 décembre 2021 prochain. Pour ce faire, la France se montre disposer à soutenir l’initiative. «La France en tant que pays ami et allié du Cameroun depuis des années est évidemment disposé à mettre à disposition son expertise dans ce processus de décentralisation. Bien évidemment, il y a un certain nombre d’associations des villes françaises qui sont en partenariat avec les villes au Cameroun. Et les Jeicom21 seront des moments clés pour relancer ce partenariat et en créer de nouveaux», se réjouit Sette, représentant de l’ambassadeur de France au Cameroun, Christophe Guilhou.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *