Infrastructures et commerce: les nouvelles passerelles entre la CEEAC et la CEDEAO

Le 3ème Forum économique et des affaires Turquie-Afrique a pris fin le 22 octobre dernier à Istanbul. L’événement était organisé par la Chambre internationale pour le conseil et la promotion des entreprises en partenariat avec l’Union africaine (UA).

Il a servi de cadre de rencontres et de dialogue entre les Communautés économiques régionales (CERs). On a par exemple enregistré à cette occasion un partage d’expériences entre le président de la Commission de la Communauté économique des États de l’Afrique centrale (CEEAC) et le président de la Commission de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO). Les deux dirigeants étaient à la tête de fortes délégations.

Pour l’essentiel, les échanges entre Gilberto Da Piedade Verissimo et Jean Claude Kassi Brou ont porté sur plusieurs sujets d’intérêt commun. Les domaines d’activité alors abordés concernent notamment «les questions de paix et de sécurité, les questions d’infrastructures, les échanges commerciaux, ainsi que les questions d’ordre économique et monétaire», rapporte un communiqué de la Commission de la CEEAC en date du 27 octobre dernier.

Il y est par ailleurs indiqué qu’«à l’issue de leur entretien et au regard de la convergence de leurs vues, les deux chefs d’institution se sont accordés sur un plan de travail». Ainsi, Gilberto Da Piedade Verissimo et Jean Claude Kassi Brou ont convenu «de plusieurs missions à effectuer à Abuja, le siège de la CEDEAO et à Libreville qui abrite le siège de la CEEAC». Le communiqué laisse entendre que c’est «en vue de concrétiser les différents domaines de coopération et d’accélérer la mise en œuvre des dossiers ficelés ensemble».

Avant de regagner Libreville ce 25 octobre 2021, le président de la Commission de la CEEAC a également eu, en marge du 3ème Forum Turquie-Afrique, «des réunions de travail avec les ministres du Commerce de la République d’Angola, du Tchad et de la République Démocratique du Congo». Des sources proches de l’institution communautaire croient savoir que «les discussions ont porté sur les activités à entreprendre dans le cadre du suivi de la mise en œuvre de certaines décisions du dernier Sommet des chefs d’État et de gouvernement, notamment l’opérationnalisation de la Zone de Libre Echange de la CEEAC et la mise en place du Fonds de Compensation de Coopération et de Développement».

Théodore Ayissi Ayissi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *