12ème Conférence ministérielle de l’OMC : les pays de la sous-région en rangs serrés

Après plusieurs reports, la 12ème Conférence ministérielle (CM12) de l’OMC se tient finalement du 30 novembre au 3 décembre 2021 à Genève. Dans leur propre intérêt, les pays de la sous-région sont censés y prendre part.

La Commission de la Cemac a à cet effet pris un certain nombre de dispositions. Elle s’est notamment chargée d’organiser un atelier régional préparatoire. Les travaux se sont tenus par visioconférence du 18 au 22 octobre dernier. Ils avaient surtout vocation sur un ensemble de problématiques, à «permettre aux experts de la sous-région de proposer une position commune Cemac», renseigne un communiqué.

Pour l’essentiel, ces questions tournent autour «des négociations ayant trait au commerce électronique, à l’agriculture, la sécurité alimentaire, aux subventions à la pêche, à la réponse de l’OMC face à la flambée de prix des matières premières et face à la pandémie de Covid-19», peut-on lire.

Au final, il s’agissait pour les experts de la sous-région ainsi que pour les responsables de la Commission de la Cemac, de procéder à l’examen et à la validation de plusieurs documents. À savoir «le Projet de directive portant harmonisation du coût du bordereau électronique de suivi des cargaisons (BECS ou BIETC); du Projet de directive portant harmonisation des conditions d’exercice des activités commerciales; et sur le Projet de Règlement portant révision du Règlement 07/10-UEAC-205-CM-21 du 28 octobre 2010 portant adoption de la réglementation sur le régime de transit communautaire et le mécanisme de cautionnement unique, par la création d’un champ devant renseigner le prix du transport sur le titre de Transit», indique la Commission.

Par ailleurs les experts se sont également prononcés sur «le Tableau actualisé de suivi des indicateurs de la politique commerciale (TSPC) en zone Cemac; le Projet de note sur les questions d’intérêt de la 12ème Conférence ministérielle de l’OMC; et le Projet de Règlement portant harmonisation des taxes intérieures applicables aux produits du cru originaires des États membres et échangés au sein de la Cemac».

À en croire le communiqué, «les résultats des travaux seront soumis à la sanction de la réunion des ministres en charge respectivement du Commerce et des affaires douanières des États de la Cemac prévue par visioconférence le 2 novembre 2021».

Théodore Ayissi Ayissi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *