Zone anglophone du Cameroun : Joseph Dion Ngute dénonce le double–jeu des populations

Le Premier ministre, chef du gouvernement, convie l’élite du Nord-Ouest à convaincre les jeunes à quitter le maquis.

Le Premier ministre au contact des populations à Bamenda.

C’est sur une note d’espoir que le Premier ministre, chef du gouvernement, Chief Dr Joseph Dion Ngute, a quitté Bamenda vendredi 8 octobre 2021. Après quatre jours d’une visite de travail marquée respectivement par des réunions, audiences et autres concertations relatives à la crise sociopolitique dans les régions anglophones. L’émissaire du chef de l’Etat demande à toutes les parties prenantes de jouer à fond leur partition en parlant aux jeunes encore en brousse avec des armes.

«Certaines parties de la région (Nord-Ouest, Ndlr) se stabilisent et d’autres sont toujours en difficulté, mais je crois que nous devons parler à tous les acteurs clés et les encourager à mettre sur pied des mécanismes ; parler à nos jeunes détournés et voir combien parmi eux peuvent abandonner les armes et retourner dans la société», a laissé entendre le chef du gouvernement à la presse.

Une tâche pas du tout évidente, ce d’autant que très peu d’élites contrôlent encore la jeunesse révoltée, même si certaines officines accusent à tort ou à raison une partie de cette élite de tirer des dividendes de cette crise. A la suite du Premier ministre, cette élite a quitté Bamenda vendredi dernier. La plupart ont fui la région du fait de la crise. Qu’à cela tienne, le Premier ministre a affirmé qu’il «quitte Bamenda avec plein d’optimisme, sachant que dans les prochaines semaines ou mois, la situation va considérablement changer».

Le missionnaire de Paul Biya a laissé entendre qu’il a observé le calme pendant son séjour à Bamenda et espère que l’atmosphère ne changera pas après son départ. «Je veux remercier la population de la région du Nord-Ouest pour leur formidable hospitalité pendant notre séjour ces quatre jours à Bamenda. L’accueil était très enthousiaste. Il y a une sincère lamentation pour la paix dans cette région», conclut le PM.

Zéphirin Fotso Kamga

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *