Entretien avec le Promoteur des RBC

Désiré Makan II : « Nous ne pouvons plus être spectateurs de notre destin, il est temps que nous devenions des acteurs du changement »

CEO d’Africa Business Solutions, entreprise spécialisée dans le conseil et l’accompagnement opérationnel des entreprises, Désire MAKAN II est au cœur du grand programme national Rencontres Business Cameroun (RBC). Il nous livre dans un entretien exclusif, la genèse, les contours et surtout les objectifs de cette initiative innovante.

Monsieur Désire Makan II, décrivez-nous en quelques mots le programme national Rencontres Business Cameroun.
Les Rencontres Business Cameroun (RBC), sont la première compétition nationale pour la promotion du savoir-faire des dix régions du pays et leurs entrepreneurs. C’est une plateforme qui vise à promouvoir et accompagner le « Made In Cameroun », les entrepreneurs dans nos régions dans le cadre de la décentralisation et également les communes dans le cadre de la recherche des partenaires techniques et financiers.

C’est aussi un moyen concret d’intégrer les problématiques liées à l’investissement et à l’exportation dans la Zones de libre-échange continentale africaine (ZLECAF), ainsi qu’à l’international. Cette initiative vise à valoriser le savoir-faire des régions, faciliter l’émergence des champions par leur incubation, leur formation et la recherche de partenaires techniques et financiers. Elle se veut être un outil de renforcement des collectivités locales et d’accompagnement au processus de décentralisation cher à notre Chef d’Etat, Son Excellence, PAUL BIYA.

Comment se décline ce programme, quelles en sont les différentes articulations ?
Le programme national Rencontres Business Cameroun se déroule en 5 principales phases, notamment la Plénière qui a eu lieu le 13 juillet dernier au palais des congrès de Yaoundé. Suivront le Roadshow national, le Bootcamp, les Cameroon Business Awards et l’Incubation. Nous aurons l’occasion de revenir en détail sur chacune de ses phases. Il faut dire que pour qu’un tel projet tienne véritablement, il faut un certains nombres d’outils pour l’accompagner. C’est ainsi que nous avons mis sur pied ce que nous appelons entre autres, les Cameroon Open Business (COB), un outil pour la promotion du « Made In Cameroon », ou encore les Cameroon Entrepreneurs & Leaders (CEL) pour favoriser le climat des affaires, la diplomatie économique, l’implication de la diaspora et la promotion des Zones de libre-échange continentale africaine (ZLECAf). Il s’agit également d’un club d’entrepreneurs représentatif des dix régions à la recherche d’opportunités de développement, d’investissement et de réseau.

Nous avons également les Module d’Information pour les Créateurs et Repreneurs d’Entreprises (MICRE), pour Vous former et vous donner l’opportunité d’acquérir les compétences-clés pour modéliser un projet de création d’entreprise. Durant 5 jours, avec les autres participants et les intervenants experts, vous allez découvrir toutes les étapes de la création d’entreprise, vous glisser dans la posture d’un entrepreneur, utiliser des outils essentiels à votre réussite et comprendre les bonnes méthodes pour agir efficacement, et enfin la Caisse Africaine de Solidarité Entrepreneuriale (CASE) qui rassemble des « business angels » à la recherche d’opportunités d’investissement, il regroupe des investisseurs soucieux du développement de notre pays et motivés par une aventure entrepreneuriale. Au-delà de la simple levée de fonds, la CASE accompagne les entrepreneurs sur des aspects stratégiques ou « business development » afin de leur permettre d’assurer leur croissance

Quels sont les objectifs de ce programme ?
Les Rencontres Business Cameroun ambitionnent d’accompagner les initiatives et les entrepreneurs dans les secteurs clés avec un impact favorable direct sur les populations, ce dans chaque région du Cameroun, chaque année pour en faire des « Serial Entrepreneur’s ». Elle vise également l’accompagnement de la décentralisation par la promotion des régions, leur savoir-faire et les opportunités qu’elles offrent ainsi que l’accompagnement de 50.000 entrepreneurs et porteurs de projets avec un impact direct sur la création de 500.000 emplois d’ici 2035.

Comment participer à ce programme, y a-t-il un profil type d’entrepreneurs que vous ciblez ?
Ce programme concerne principalement les entrepreneurs évoluant seuls ou en association, qui ont un projet d’une certaine maturité ; environ 2 ans d’existence, avec un potentiel de création d’emplois ainsi que le développement économique de la région, et propose une solution à un problème concret que rencontrent les populations locales et dont le model peut être reproduit ailleurs. Nous sommes également intéressés par les projets de communes.

Les modalités de participations sont simples, il suffit de se rendre sur le site des RBC www.rencontres-business-cameroun.net et remplir le formulaire d’inscription. Vous pouvez également vous rapprochez de la commune la plus proche de vous, où des formulaires d’inscription seront disponibles pour ceux qui n’ont pas accès à internet.

En tant qu’entrepreneur, quelle lecture faites-vous du climat des affaires au Cameroun ?
Les entrepreneurs souffrent énormément au Cameroun. On a tendance à oublier que ce sont eux qui font vivre l’économie du pays. Ce ne sont pas les multinationales qui portent un pays ; mais, les entrepreneurs. Nous ne pouvons plus être spectateurs de notre destin, il est temps que nous devenions des acteurs du changement. Il faut retrousser les manches et se mettre au travail. Nous ne sommes pas des victimes, nous sommes des acteurs de la construction de notre pays et je crois en notre jeunesse et surtout à une Afrique forte et décomplexée

Un programme tel que celui que vous portez ne peut se faire sans le soutien de l’Etat. Quel est le rôle du gouvernement dans cette initiative ?
Je tiens à préciser qu’avant de démarrer ce projet, nous avons solliciter le Très Haut Patronage du Chef de l’Etat qui nous a été accordé et le Président de la République a instruit que ce programme soit encadré par le Premier Ministère, Chef du Gouvernement. Mais, avant même que nous n’ayons l’onction du Chef de l’Etat, certains partenaires ministériels tels que le Ministères du Commerce ou encore le Ministère des PME, de l’Economie Sociale et de l’Artisanat, MINPOSTEL, MINDEVELL, MINADER, avaient déjà apporté leur soutien à ce projet inédit et ambitieux avec une vraie valeur ajoutée.

Je saisis d’ailleurs cette occasion pour témoigner toute ma gratitude à tous les partenaires qui nous font déjà confiance, en attendant que les autres rejoignent l’aventure RBC.

Un merci particulier au Président de la République, Chef de l’Etat S.E Paul BIYA pour sa confiance renouvelée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *