Francophonie scientifique : Un «Livre Blanc» comme feuille de route

Dans le document, l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF) dresse un état des lieux exhaustif censé servir de socle stratégique au cours des quatre prochaines années.

Du 21 au 24 septembre 2021, le campus de l’Université de Yaoundé 1 a été le théâtre de la première édition de la Semaine de la Francophonie scientifique. Parce que la capitale camerounaise est le siège Afrique centrale et des Grands Lacs de l’AUF, l’occasion a vite été transformée en grand-messe de réflexions sur le devenir des universités francophones de la zone citée supra. «C’est l’essence même du Livre Blanc», a indiqué Pr Aissatou Sy-Wonyu. À en croire le directeur régional AUF Afrique centrale et Grands Lacs, «c’est à partir de là qu’on pourra dérouler des programmes spécifiques s’articulant autour de l’innovation, la culture numérique, le renforcement de la recherche, la qualité de la recherche et l’accompagnement des étudiants et des enseignants d’université.

C’est ce qui nous servira de boussole pour les quatre prochaines années».
Pr Aissatou Sy-Wonyu a tenu à mentionner que «ce livre de plus de 200 pages d’analyses thématiques et géographiques, de tableaux, de graphiques et de focus territoriaux (10 régions et 41 pays à la loupe), est la synthèse des résultats d’une consultation mondiale inédite entreprise par l’AUF en 2020». Dans le détail, l’AUF a fait appel à plus de 15 000 «répondants» : étudiants, enseignants, dirigeants universitaires, responsables politiques, organisations non gouvernementales actives dans le domaine universitaire. Le tout, dans 90 pays «totalement ou partiellement francophones».

Ongoung Zong Bella

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *