Projets de développement au Cameroun : la Banque mondiale sort le chéquier

Le vice-président de l’institution de Bretton Woods en visite de travail au Cameroun a procédé le 13 septembre dernier à Yaoundé à la signature de quatre conventions de financement d’un montant global de 414,5 milliards FCFA.

Le vice-président de la Banque mondiale pour l’Afrique de l’ouest et centrale est en visite de travail depuis ce 13 septembre 2021 au Cameroun. Et pour son premier voyage dans sa zone de compétence depuis sa nomination le 1er juillet 2020, Ousmane Diagana est venu à la rencontre des autorités camerounaises les mains pleines. Lundi dernier à Yaoundé, le Mauritanien a procédé à la signature de quatre conventions de financement. «Il s’agit des prêts concessionnels d’un montant global de 631,9 millions d’euros, soit environ 414,5 milliards FCFA», a-t-on appris. La partie camerounaise au cours de la cérémonie de signature était représentée par Alamine Ousmane Mey, ministre de l’Économie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire (Minepat), par ailleurs gouverneur de la Banque mondiale pour le Cameroun.

C’était en présence de plusieurs ministres sectoriels à l’instar de Pauline Nalova Lyonga, ministre des Enseignements secondaires, de Laurent Serge Étoundi Ngoa, ministre de l’Éducation de Base; ou encore de Gabriel Mbairobé, ministre de l’Agriculture et du Développement rural.

Dans le détail, les fonds ainsi débloqués par la Banque mondiale sont dédiés au financement «du Projet d’aménagement et de valorisation des investissements dans la Vallée de la Benoué (VIVA-Benoué; et du Projet régional sur l’autonomisation de la femme et le dividende démographique, volet Cameroun (SWEDD2)». Mais ces financements concernent également «le Projet d’appui au développement de l’Enseignement secondaire et des compétences pour la Croissance et l’Emploi (PADESCE), ainsi que le projet d’interconnexion des Réseaux électriques du Cameroun et du Tchad (RISRIN)», a présenté le Minepat.
La signature de la convention de financement de lundi dernier a dès lors porté à 19 le nombre de projets rentrant dans le portefeuille actif de l’institution de Bretton Woods au Cameroun. Il était jusque-là de 15 projets pour un montant global de 997 milliards FCFA.

À la Primature
La visite de travail en terre camerounaise a également conduit le vice-président de la Banque mondiale pour l’Afrique de l’ouest et centrale dans les services du Premier ministre. À l’issue de sa rencontre avec Joseph Dion Nguté ce 13 septembre 2021, Ousmane Diagana a révélé que sa présence a aussi pour but d’aider le Cameroun à acquérir des doses de vaccins anti-Covid-19. «Nous avons déjà mobilisé 30 millions de dollars pour vacciner le Cameroun et nous sommes prêts à débloquer 30 millions de dollars supplémentaires», a déclaré le haut responsable international qui s’est aussi montré intéressé par le potentiel énergétique du Cameroun.

Cela dit, l’agenda du Mauritanien marque aussi des rencontres «avec les partenaires au développement, les représentants des organisations de la société civile, le personnel médical du Centre international de vaccination, et une visite à l’école publique d’Ékounou-Awaé», a-t-on appris. Ce 14 septembre 2021 d’ailleurs, le vice-président de la Banque mondiale y a procédé à la remise du matériel scolaire.

Ousmane Diagana achèvera alors sa visite de travail au Cameroun dans la capitale économique. À Douala, il est en effet prévu ce 15 septembre 2021, une visite de courtoisie au gouverneur du Littoral, Samuel Dieudonné Ivaha Diboua; au maire de la ville de Douala, Roger Mbassa Ndine, et une rencontre avec le président du Gicam, Célestin Tawamba.

Théodore Ayissi Ayissi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *