«L’encadrement éducatif et nutritif est sans tâche et apprécié des parents et de nos supérieurs»

Odile Essimi Menye épouse Bessala, fondatrice du groupe scolaire bilingue moderne La Croussillère présente le dispositif mis en œuvre dans son établissement pour veiller à une bonne alimentation des enfants dans le respect des règles d’hygiène et de santé.

Que doit-on absolument savoir à propos de votre établissement?
La Croussillère existe depuis huit ans déjà. J’ai créé l’école dans le but de résoudre les problèmes de bilinguisme au Cameroun. L’école est bilingue. Elle fonctionne à cycle complet. Tous les enfants reçoivent les enseignements en français et en anglais, l’objectif étant de former les enfants parfaitement bilingues, surtout au regard du faible taux de bilinguisme enregistré par nos jeunes. Par ailleurs, nous avons pu observer que ce sont les citoyens bilingues qui sont favorables à l’emploi et y accèdent moins difficilement.

L’école est située à Étoudi au lieu-dit dépôt de sable. Nous accueillons les enfants de diverses origines et de langues, francophones comme anglophones, précisément parce que l’école est bilingue.

Sur toute l’étendue du territoire camerounais, l’école a repris le 6 septembre 2021. Comment s’est déroulée la rentrée scolaire dans votre établissement? Et à ce jour quelle est l’atmosphère?
L’atmosphère qui règne dans cet établissement depuis ce 6 septembre 2021 est stable. Ce jour, nous avons accueilli 72 élèves et progressivement l’effectif augmente. Ce 8 septembre 2021 par exemple, nous enregistrons 122 élèves dans nos locaux. Comparativement à l’année dernière, nous attendons encore une centaine d’élèves.

Avant et après l’enseignement, les élèves doivent convenablement se nourrir. Comment l’alimentation des élèves est-elle prise en charge dans votre établissement?
Nos élèves sont nourris essentiellement à la cantine scolaire par une dame appelée tantine Flore. Elle leur offre un service à la hauteur de leurs moyens. Nous l’avons particulièrement choisi parmi tous les dossiers reçus du fait de sa propreté, du respect et de l’entretien du cadre et l’encadrement des élèves.

Existe-t-il un recrutement ouvert aux restaurateurs de votre cantine? Si oui, quelles sont les critères de choix? Comment procédez-vous pour valider le profil d’un restaurateur par rapport à un autre?
Tout d’abord, la restauratrice qui nourrit les élèves a dû nous soumettre un dossier conforme pour étude. Ensuite, après analyse de son carnet et du certificat médical exigés par les membres du jury, nous avons trouvé satisfaction dans le profil et décider de collaborer avec elle. Mme Flore nous a convaincu car, avant d’être des enseignants, nous sommes aussi des parents. Donc nous comprenons l’importance de la santé des enfants. Moi particulièrement en tant que femme, j’ai poussé des recherches en profondeur et je peux vous assurer que les élèves de cet établissement sont entre de bonnes mains. Bien entendu au regard de la crise sanitaire à covid-19 que subit le pays, nous avons entrepris des procédés pour permettre la matérialisation d’une distanciation physique entre elle et les enfants, et le respect des mesures barrières.

Disposez-vous d’un organe de suivi et de contrôle d’hygiène et de besoins alimentaires pour cette restauratrice et pour les menus servis aux élèves?
Depuis la création de la croussillère et à l’aube de cette rentrée, nous recevons l’équipe de contrôle d’hygiène et de salubrité à l’école qui a toujours apprécié notre cadre sur le plan sanitaire, la qualité de l’eau et de l’hygiène, et en ce qui concerne la nutrition des enfants.

Quelles sont les mets mis en valeur dans votre cantines?
En fait, nous avons des enfants du bas âge et nous sommes réalistes quant à l’accessibilité de la cantine pour ceux-ci. C’est pourquoi on y retrouve du pain, du haricot, des spaghettis, des œufs. Sans oublier, de quoi grignoter comme les biscuits, bonbons et autres.

En cas de problème d’indigestion, quelles sont les méthodes que vous employez pour prendre en charge ces élèves?
Jusqu’à ce jour, nous n’avons enregistré aucun problème lié à de tels cas. Mais si cela se produit dans l’enceinte de notre établissement, la pharmacie est disponible pour répondre aux besoins des malades en fonction des cas. Si cela persiste, nous informerons d’abord les parents avant d’engager une quelconque prise en charge.

Il faut dire qu’après huit ans d’existence, l’encadrement éducatif et nutritif est sans tâche et apprécié des parents et de nos supérieurs. C’est une raison qui justifie nos résultats et la satisfaction de ceux qui sont déjà entrés dans les locaux de La Croussillère.

Propos recueillis par Presvualie Ngo Nwaha (stagiaire)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *