Crise anglophone : 20 millions de FCFA pour la libération du vicaire général de Mamfe

Le représentant du Pape enlevé dimanche dernier par les séparatistes

Les chrétiens et les prêtres du diocèse de Mamfe, dans le Sud-ouest du Cameroun s’en remettent au Tout-puissant pour obtenir l’élargissement de leur vicaire général. Mgr Julius Agbortoko est depuis la nuit de dimanche 29 août 2021 entre les mains des ravisseurs. En effet, écrit le Père Sébastien Sinju, chancelier du grand séminaire de Mamfe, ” des jeunes gens se réclamant d’être des combattants séparatistes ont fait irruption à l’enceinte du grand séminaire et se sont rendus directement à la résidence de Monseigneur Lysinge (évêque émérite du diocèse de Mamfe Ndlr)” . ” Là-bas”, poursuit le chancelier dans sa correspondance datée de ce lundi 30 août, ” ils ( séparatistes Ndlr) ont constaté la présence du vicaire général qu’ils ont considéré comme jeune et vigoureux contrairement au frêle évêque émérite “.

Dans la foulée, ils ont kidnappé le prélat avant de l’emmener vers une destination inconnue. Toujours est-il que, précise l’abbé Sébastien Sinju dans sa missive,”ces combattants qui ont enlevé Mgr Julius Agbortoko vers 18h45mn (dimanche) demandent une rançon de près de 20 millions de francs CFA “. Il est à noter que l’enlèvement du vicaire général intervient une trentaine de minutes environ après son retour à Mamfe. En effet, celui qui assure l’intérim au diocèse de Mamfe depuis le départ de Mgr Andrew Nkea, promu archevêque de la province ecclésiastique de Bamenda, avait passé le week-end en visite pastorale culminée avec l’inauguration du presbytère de la paroisse de Kokobuma. Il est retourné à Mamfe vers 18h pour se voir happer par des hommes sans foi ni loi.

Le chancelier du grand séminaire de Mamfe en appelle aux chrétiens d’invoquer l’Esprit Saint et de prier unanimement pour la sécurité et la libération subséquente du vicaire général. Il saisit cette opportunité pour décrier les attaques incessantes similaires perpétrées sur l’Eglise en général et à Mamfe en particulier. ” Que les belligérants du conflit armé en cours épargnent gentiment l’Eglise ” lit-on dans la correspondance du curée Sébastien Sinju qui implore de même “Marie, la mère des prêtres et reine de la paix d’intercéder” pour la libération du vicaire général.

Zephirin Fotso Kamga

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *