Tensions RCA-Tchad : l’UA, l’UE et la CEEAC jouent les médiateurs

Éteindre le feu. C’est à cette tâche que s’emploient diverses institutions internationales. En sapeur-pompier, une mission conjointe de l’Onu, l’UA, l’UE et de la CEEAC a séjourné à Bangui du 2 au 5 juin dernier.

Objectif premier : relancer les processus de paix, de réconciliation, de stabilisation et la mise en œuvre de réformes essentielles pour le pays. Les hauts responsables de l’Union africaine, de l’Union européenne et de la CEEAC ont encouragé les autorités centrafricaines à renforcer un dialogue régulier avec la région et de renforcer la coopération bilatérale et régionale entre la RCA, et les pays et les organisations de la région, y compris sur les questions de sécurité transfrontalières et d’appui au processus de paix.

Ils ont déploré les actes ayant engendré des tensions entre la RCA et le Tchad et ont appelé les parties à régler leur différend par un dialogue et une coopération renforcée. Ils ont appelé également à la mise œuvre diligente des résultats de la commission internationale d’enquête décidée par les deux pays aux fins de traduire les responsables devant la justice.

Dans la même veine, les hauts responsables de l’Union africaine, des Nations unies, de la CEEAC et de l’Union européenne ont réitéré l’engagement de leurs organisations respectives à soutenir les efforts de consolidation de la paix et de la démocratie, ainsi que de promotion des droits de l’Homme.

Ils ont appelé l’ensemble des partenaires de la RCA à la coordination et la transparence dans la mise en œuvre de leur soutien dans le pays. Ils ont rappelé également que l’ensemble de la Communauté internationale doit rester mobilisée et unie dans ce sens.

Landry Kamdem

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *