Développement local : Alliance entre les communes et la société civile pour l’implémentation des ODD au Cameroun

Elle a pour vocation de contribuer au renforcement de la gouvernance budgétaire en vue d’améliorer efficacement les politiques publiques locales de même que l’accès des populations aux informations de qualité.

Consultation communale entre la société civile et les mairies.

L’initiative est portée par plusieurs ONG. Parmi lesquelles : le Centre régional africain pour le développement endogène/communautaire (Cradec) et Transparency internationale Cameroon. Ces associations ont organisé le 24 février 2021 à Yaoundé un atelier à l’effet de créer une plateforme de collaboration entre les communes et les organisations de la société civile dans la mise en œuvre des politiques de développement. Cette rencontre s’est tenue dans un contexte où le Cameroun accuse un retard important dans l’implémentation des Objectifs de développement durable (ODD). «L’objectif de cet atelier est véritablement de permettre aux communautés à la base de pouvoir interagir, de dialoguer avec l’exécutif communal», souligne Jean Mballa Mballa, directeur exécutif du CRADEC. Il est question de mettre en place une plateforme de collaboration commune. «Celle-ci va permettre à l’ensemble des acteurs de la commune et la société civile de pouvoir s’investir en dialoguant avec l’exécutif communal. Nous avons également conçu des consultations communales de suivi, de supervision et de recevabilité qui permettent aux communautés à la base de pouvoir évaluer la progression vers l’atteinte des ODD à travers la lecture des indicateurs simplifier des ODD», a-t-il ajouté.

En effet, les consultations communales sont essentielles pour aider le grand public à se familiariser avec les concepts pertinents liés aux ODD et à leur suivi. Elles devraient faciliter les partenariats entre tous les acteurs du développement. Notamment : les services publics de l’Etat, les CTD, les entreprises locales et la société civile à tous les niveaux pour une évaluation réussie de la mise en œuvre des ODD, avec la participation des populations au suivi des financements y relatifs. A l’issue de ces consultations qui vont toucher les communes de Nguélémendouka, Ngoulemakong, de Yaoundé VI et de Yagoua, au moins 2450 participants seront portés en capacités techniques de mise en œuvre des ODD au moment où les pouvoirs publics mènent des actions d’essayer d’accélérer la décentralisation au Cameroun. «Nous avons deux attentes essentielles.

La première c’est la traduction concrète des ODD. On ne voit pas bien comment ils se traduisent de manière précise dans ce que nous faisons dans les projets et la vie de tous les jours. La deuxième attente, c’est une plus grande implication des populations et de la société civile dans la conduite des projets à la base. Notamment au niveau du recensement des besoins des populations. Nous souhaitons qu’elles soient associées pour poursuivre la réalisation des politiques publiques. C’est de cette manière-là que nous atteindrons une meilleure satisfaction des besoins et donc l’amélioration des conditions de vie des populations à la base», fait savoir Kanga Ze Roland, membre d’une organisation de la société civile.

Landry Kamdem

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *