Autonomisation des femmes : La touche de la FECCA

L’association entend ouvrir une nouvelle porte d’espoir à la gent féminine du continent.

Du 4 au 8 mars 2021, à l’espace culturel Camaroes sis lieu-dit «Carrefour Mini Prix» à Bastos (Yaoundé), cette association organise la première édition de la Femmes entrepreneures au cœur du continent africain (FECCA). À en croire Goro Elémotomo Sorah, l’événement est placé sous le haut patronage du ministère de la Promotion de la Femme et de la Famille (MINPROFF), en partenariat avec le cabinet GPO consulting et quelques chancelleries étrangères basées au Cameroun. Pour la promotrice la FECCA, «l’entrepreneuriat féminin à la découverte de l’Afrique» est le thème qui accompagne les travaux déclinés en tables-rondes, ateliers et apéros thématiques. Parmi les modules prévus, la fabrication du savon liquide, l’art (tissage), la pâtisserie, le cosmétique, l’esthétique, la sculpture, et l’agroalimentaire sont cités entre autres.

«Pendant la semaine de la femme, notre objectif est de rassembler les femmes et de les outiller de manière technique et intellectuelle afin qu’elles puissent valoriser leurs savoir-faire et se démarquer», situe Goro Elémotomo Sorah. «Concrètement, nous allons inviter les dames des autres communautés africaines à l’instar des Congolaises, des Centrafricaines, des Sénégalaises, des Gabonaises, des Burkinabè, des Ivoiriennes, des Tchadiennes et des Nigérianes», prolonge-t-elle. «Ce qu’on attend à l’issue de ces fora, c’est de voir chaque communauté mettre en valeur les richesses de leurs pays c’est un lieu de partage et d’échange», précise la promotrice.

OM

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *