S.E. Kunio Okamura

Il était à Kousséri, dans l’Extrême-nord du Cameroun, le 05 mars 2018.

 

Raison : son pays, à travers la multinationale Panasonic, a appuyé financièrement le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) dans le cadre d’un don de lampes solaires aux populations locale. Le 06 mars 2018 à Yaoundé, il est allé s’assurer de la mise en œuvre du projet de production de riz piloté à partir du ministère camerounais de l’Agriculture et du Développement rural (Minader). Le 08 mars 2018, il a participé au défilé des dames de la chancellerie nipponne au Boulevard du 20 mai 1972 dans la capitale camerounaise. A l’observation, il se trouve qu’une semaine de travail de l’ambassadeur du Japon au Cameroun montre bien l’intense activité du diplomate. Ce qui frappe c’est l’interruption et le changement de tâche sans que celle-ci ne résulte nécessairement d’une contrainte extérieure.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *