Adresse présidentielle : La jeunesse du septentrion apprécie

Pour les députés jeunes de cette partie du pays, le chef de l’Etat est resté constant dans son allocution, notamment sur la rhétorique des idéaux de paix pour la construction d’un Cameroun émergent à l’horizon 2035.

Ce 10 février 2021, le chef de l’Etat s’est adressé pendant une quinzaine de minutes à «ses jeunes compatriotes». Une allocution très attendue et très appréciée par les députés juniors qui ont trouvé ce discours digne d’intérêt et pédagogique. «Le discours du chef de l’Etat a été très édifiant dans la mesure où il a mis en valeur le dynamisme des jeunes qui se sont démarqués au courant de l’année dernière dans leurs différents secteurs d’activité. Le président de la République a notamment évoqué la jeune romancière Djaili Amadou Amal qui a reçu le prix Goncourt de meilleure écrivaine», offre comme grille de lecture Ahmadou Ahmadou, député jeune du département du Mayo-Tsanaga dans la région de l’Extrême-Nord et plus précisément dans l’arrondissement de Mokolo.

Mais de la perception du député junior, la densité du discours présidentiel est allée au-delà de la simple sublimation et exaltation du dynamisme de la jeunesse pour également concerner le registre des conseils. Arborant alors son costume de «Père de la Nation», «le chef de l’Etat a, en effet, recommandé à la jeunesse camerounaise de ne pas se laisser enrôler par les ennemis de la République qui ont pour sale dessein de déstabiliser le pays. Dans la même veine, il nous a invités à un usage responsable des réseaux sociaux. Et Je retiens enfin l’hommage aux forces de défense et de sécurité qui sont au front pour mettre en déroute la secte Boko Haram», a résumé Ahmadou Ahmadou.

Pour sa part, Abdouraoufi Dewa, s’est davantage senti concerné par les grands axes présidentiels relatifs à l’insertion professionnelle. C’est donc tout à sa satisfaction que le jeune représentant de la localité de Ngaoundal évoque «le Plan triennal spécial jeune et les multiples projets destinés à occuper les jeunes au cours de l’année 2021». Il n’en fallait pas plus pour que son collègue Aliyou Sadjo Nyambaka se réjouisse aussi de l’allocution présidentielle. En plus de son séjour à Yaoundé qui lui a été profitable, le jeune honorable se dit investi par le chef de l’Etat d’une mission républicaine. «Nous allons rentrer dans nos différentes localités sensibiliser nos frères sur les différentes actions prises par le gouvernement pour résoudre nos problèmes. Nous allons également continuer de sensibiliser au sujet du respect des mesures barrières pour éviter la propagation du coronavirus dans nos contrées», s’est alors engagé le député jeune.

Olivier Mbessité

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *