Yaoundé : le CHAN de la communauté malienne

Le score de parité à l’issue de la rencontre a contenté de nombreux Maliens qui espéraient, tout de même, remporter ce match au regard des performances des Aigles.

 

Le quartier Tsinga Elobi de Yaoundé, est le bastion de la communauté malienne. Elle vit en symbiose avec les Camerounais, les Burkinabés et les Nigérians. Véritable symbole du vivre ensemble entre les nations.  En revanche, malgré cette vie communautaire, ce 20 Janvier 2021, la fibre patriotique teintée de chauvinisme s’est  rallumée davantage.  Chaque nation supporte son pays, dans un esprit de fair-play. «Je dois supporter ma nation, le Mali. On est venu jouer cette grande compétition africaine, et on doit rentrer avec la coupe», lâche keddy Mohamed.  Avant le début du match du côté du Stade Ahmadou Ahidjo, l’on peut voir les uns et les autres arborer le drapeau de leurs pays respectifs. Et les commentaires vont dans tous les sens. Et c’est chacun qui veut pronostiquer sur le score.  «Le Mali va gagner 2-0», fait savoir Koulibali. «Le Mali ne peut pas battre le Cameroun chez nous,  la loi du domicile compte, c’est l’une des réalités à ne pas omettre», réplique Ibrahim, un compatriote de Samuel Eto’o.

Début du match

A dix-sept heures, c’est le début du match. Maliens et Camerounais sont agglutinés dans un bar, regardant le match devant un grand écran plasma. Bafouant au passage, toutes les mesures barrières de lutte contre la pandémie de coronavirus. Chaque action des joueurs, fait l’objet de cris de joie et de critiques acerbes. A la 7è minute de jeu, le Cameroun inscrit, le premier, son but. C’est l’allégresse et l’hilarité générale pour les fans des Lions A’. Du coté des Maliens, un calme plat règne. Toutefois, ils restent optimistes quant à leurs chances de revenir au score. «C’est le début du match, on va égaliser», dit Ahmed.   Quelques minutes plus tard, à la 13ème minute sur un coup franc, le Mali revient au score provoquant la liesse parmi les supporters. «Je vous avais dit qu’on devait égaliser», ajoute Ahmed. 1-1, c’est sous ce score que les deux équipes vont regagner les vestiaires à la fin des premières 45 minutes.

A la deuxième mi-temps, la rencontre est très serrée. Les deux équipes ont offert aux fans un jeu très alléchant et captivant, même si on pouvait y observer quelques déchets dans le jeu. Pendant la deuxième période, le Mali a pris l’ascendance sur l’équipe camerounaise, tactiquement et techniquement, et s’est créé pas mal d’occasions. Les supporters maliens ne manquent d’ailleurs pas de regretter le face-à-face raté à la 63ème minute. Un but qui aurait pu les mettre à l’abri pour la qualification à la phase à élimination directe. En dépit de l’intensité du match, la rencontre se solde finalement par un match nul, 1-1 pour les deux équipes. Un résultat satisfaisant pour les Maliens qui espèrent aller plus loin dans la compétition. «L’équipe malienne a péché par un manque d’expérience et de maturité. Néanmoins, elle a fait un gros match, on espère qu’elle ira loin au regard de la qualité du jeu produit pendant  ce match», raconte un supporter.

A la fin du match, Camerounais et Maliens ont rejoint leur domicile par affinité, tout en faisant le dernier débriefing du match, cette fois d’un air plus détendu.

Olivier Mbessité

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *