Projet Croix-Rouge camerounaise-Novartis Afrique : Près de 300 000 personnes touchées

À travers des sensibilisations ou leur passage dans les points de lavage des mains Croix-Rouge.

La présidente de la Croix Rouge dans un marché au moment de la désinfection

Les laboratoires Novartis combattent la Covid-19 dans les marchés. Pendant quatre mois (du 23 juin au 23 octobre 2020), les commerçants de sept marchés de Yaoundé, capitale du Cameroun, se sont habitués à leur présence. Armés d’atomiseurs, 20 volontaires de la Croix-Rouge camerounaise pulvérisaient, selon un plan de travail bien établi, boutiques, toilettes, comptoirs, et tous les autres coins et recoins des marchés Etoudi (Yaoundé I); Mokolo (Yaoundé II); Nsam (Yaoundé III); Mvog-Mbi (Yaoundé IV); Essos (Yaoundé V); Acacias (Yaoundé VI); Oyom-Abang (Yaoundé VII), pour une désinfection parfaite.
Les ambassadeurs de l’institution humanitaire ont par ailleurs sensibilisé la population dans lesdits marchés sur les mesures barrières retenues par l’Organisation mondiale de la santé. De même, 28 kits de lavage de mains, à raison de quatre par marché, ont été installés dans les sites respectifs afin de permettre aux usagers de pratiquer en ces lieux, l’une des mesures barrières contre la Covid-19.

Pour mettre en œuvre l’activité, 20 volontaires ont été préalablement briefés sur la Covid-19 et les techniques et méthodes de désinfection, pulvérisation et de sécurité par les supra formateurs de la Croix-Rouge camerounaise (CRC). La cérémonie de lancement de l’activité a suivi, le 8 juillet, avec µne descente sur le terrain de la présidente nationale de la CRC, Cécile Akame Mfoumou, au marché Acacias situé dans l’arrondissement de Yaoundé VI. C’était en compagnie des autorités administratives et municipales de cette commune.

Au final, ce partenariat entre la Croix-Rouge camerounaise et les laboratoires Novartis Afrique a permis, à travers le dispositif implémenté dans les marchés, de réduire le risque de contamination et de propagation de la Covid-19 au sein de la communauté.
Au terme de l’activité, la présidente nationale de la Croix-Rouge camerounaise exprime sa gratitude aux Laboratoires Novartis Afrique, partenaire de choix, dont la sollicitude du financement a contribué à assainir les espaces marchands de la ville de Yaoundé. Son souhait est de voir se pérenniser l’activité, tant il est vrai que la Covid-19 reste une menace pour les populations camerounaises.

Cathy Koum (correspondance particiulière)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!