85 %

C’est la charge de morbidité due à l’hépatite dans la région africaine de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Au Cameroun, la prévalence nationale de l’hépatite B est de 8,3% pour la tranche d’âge 15-59 ans.

L’enquête Camphia 2017 qui a publié ces chiffres révèle par ailleurs que la prévalence la plus élevée est celle de l’Extrême-Nord avec 17,7 %, et la tranche d’âge la plus affectée est celle de 25-29 ans (14%). Des catégories d’hépatites virales, la B est la plus redoutable, car, «peut passer inaperçue pendant des années et avoir des conséquences dévastatrices», avertit le Dr Matshidiso Moeti, directrice Afrique de l’OMS. D’où le lancement, le 28 août 2020 à Yaoundé, du Plan stratégique national (PSN) de lutte contre les hépatites virales 2020-2024. Selon les autorités sanitaires camerounaises, ce plan va accroître de façon considérable la réponse aux hépatites virales et conduire à l’obtention de meilleurs résultats de la prise en charge sur la base d’une continuité de soins.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!