Riposte contre le Covid-19 : Le coup de pouce de Bolloré

En guise de soutien au plan de riposte contre la pandémie qui sévit au Cameroun, l’industriel français vient d’offrir un package de kits.

Photo de famille après la remise des dons.

Renforcer les mesures prises par le gouvernement pour garantir la sécurité et les conditions d’intervention des équipes sanitaires qui assurent de manière quotidienne la prise en charge des malades de la maladie à Covid-19. Tel est la visée de la donation qu’a faite la filiale française. Mercredi dernier, Mohamed Abdoulaye Diop, directeur régional Golfe de Guinée du consortium a remis des dispositifs hygiéniques à Manaouda Malachie, ministre de la Santé publique (Minsanté).

Il était constitué de 15 000 masques chirurgicaux, 5 000 masques lavables, 1 000 combinaisons d’intervention, 600 bidons d’eau de javel, 200 bidons de gel désinfectant, 50 vaporisateurs pour désinfection de surface et 30 000 paires de gants. «Il nous tenait à cœur de faire ce don pour démontrer notre solidarité aux côtés du gouvernement camerounais qui nous offre l’hospitalité». La dotation vient se greffer aux 16.000 tests offerts par vingt entreprises françaises.

Bien accueillie par le récipiendaire camerounais, l’œuvre de charité revêt une autre connotation. Selon son donateur, «ce geste montre également que le partenariat public privé qui lie Bolloré Transport Logistics à l’État du Cameroun est basé sur la durée. En cette période de pandémie qui frappe le Cameroun, Bolloré Transport Logistics et ses 5000 collaborateurs sont mobilisés aux côtés du gouvernement pour briser la chaîne de propagation du coronavirus», a déclaré Mohamed A. Diop.

Protection
Comme le dit le dicton «charité bien ordonnée commence par soi», Bolloré Transport & Logistics Cameroun a mis en œuvre d’importantes mesures pour assurer la protection de son personnel, des clients tout en garantissant la continuité de la chaine d’approvisionnement du Cameroun et des pays de la sous-région. Une priorité est accordée à la logistique des produits médicaux et de première nécessité, indispensables au bien-être des populations face à cette crise sanitaire.

Joseph Julien Ondoua Owona, stagiaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *