Conseils Nutritionnels pour mieux faire face à la Pandémie au Covid 19*

La maladie au coronavirus 2019 (COVID-19) est causée par le Coronavirus 2 du Syndrome Respiratoire Aigu Sévère  (Cov-2- SRAS).

Par Julius E. Oben**

Le premier cas au Cameroun a été officiellement déclaré par le Ministère de la Santé Publique (MINSANTE), le 6 mars 2020.  A ce jour, plus de 800 cas ont été signalés et ce malgré les mesures barrières édictées par le gouvernement.  Parmi ces mesures figurent des recommandations sur l’hygiène (lavage des mains et/ou désinfection des mains) et la distanciation sociale visant à limiter la propagation du virus.

Plusieurs protocoles thérapeutiques ont été proposés pour améliorer la prise en charge des patients au covid19, allant de l’utilisation de produits pharmaceutiques comme la chloroquine aux compléments alimentaires.  Pour que l’un de ces protocoles mérite toute considération, il est important de comprendre comment l’organisme réagit face aux infections virales.

En effet, le corps humain possède plusieurs lignes de défense contre les attaques bactériennes ou virales. La première d’entre elles est physique et est constituée par la peau et les muqueuses. Si l’agent pathogène parvient à traverser cependant cette première ligne de défense, la deuxième ligne qui n’est rien d’autre que le système immunitaire entre en jeu immédiatement, mettant en place plusieurs mécanismes utilisant des substances sécrétées pour neutraliser la substance étrangère qui est également connu sous le nom d’antigène.

L’une de ces substances appelées anticorps reconnaît les déterminants caractéristiques de  l’antigène et l’attaque continuellement pour s’en débarrasser. Après cette phase, la « mémoire » du système immunitaire pourra alors produire rapidement des anticorps qui agiront efficacement pour éliminer cet antigène dès lors que l’organisme sera à nouveau en sa présence.  C’est ce qui se passe avec les virus de la varicelle ou de la poliomyélite. 

Pour certains virus par contre comme les coronavirus qui causent la grippe, le système immunitaire semble perdre avec le temps cette capacité à produire des anticorps mémoires. Ce qui est à l’origine des grippes fréquentes observées chez l’Homme. Étant donné que le Cov-2- SRAS n’a été découvert que récemment et qu’il cause actuellement des ravages dans le monde entier, on ne sait pas encore comment la mémoire du système immunitaire va s’y prendre.  Il est donc important pour l’organisme d’avoir un système immunitaire robuste et efficace pour se prémunir contre cette pandémie. Peut être

La nutrition joue un rôle important dans la stimulation et le renforcement du système immunitaire.  En cette période de pandémie au COVID-19, il est plus que jamais nécessaire de renforcer son système immunitaire. Cela peut se faire par des changements de mode de vie et des choix alimentaires au profit de ceux qui stimulent la fonction immunitaire. On peut y arriver facilement en consommant autant que possible les aliments colorés que sont les fruits, les légumes et les noix qui sont disponibles au Cameroun.  Certains de ces aliments se singularisent cependant du fait de leur teneur élevée en micronutriments particuliers ayant des propriétés thérapeutiques avérées.

Il s’agit notamment d’aliments comme le bitterleaf (ndole), les épinards, les poivrons verts et jaunes, le brocoli, la papaye et les oranges qui sont particulièrement riches en vitamine C, connue pour sa capacité à stimuler  le système de défense immunitaire et à réduire les risques d’une infection respiratoire.  Le zinc joue également un rôle important dans la régulation de la fonction immunitaire et il a été démontré qu’il inhibe la réplication des virus. On trouve du zinc dans le haricot, les graines de citrouille (pistache ou egusi), la viande, le poisson, les champignons, les avocats et les goyaves. La vitamine D présente dans les champignons, les sardines, le foie et les œufs module également la réponse immunitaire.

En plus des aliments susmentionnés contenant des nutriments avec une action scientifique prouvée sur le système immunitaire, la cuisine camerounaise est généralement épicée avec certaines épices qui  contiennent des composants bioactifs qui sont de puissants antioxydants et pourraient être bénéfiques pour le système immunitaire.  L’ail, par exemple, est connu pour ses propriétés immunostimulantes liées à sa forte teneur en soufre. Les résultats préliminaires d’un travail de recherche en cours sur les épices utilisées dans certains plats traditionnels de la région de l’Ouest Cameroun sont assez prometteurs quand à leurs propriétés immuno-stimulatrices.

Malgré les recommandations nutritionnelles susmentionnées, le meilleur moyen de rester en bonne santé et à l’abri du  Cov-2- SRAS est de suivre les recommandations de l’OMS ainsi que celles prescrites par le gouvernement camerounais.

* Article publié pour la première fois dans le journal mensuel « CEFOPDIETnews », une publication du Centre de Formation Professionnelle de Diététique et des Aliments Fonctionnels (CEFOPDIET) à Yaoundé.

** L’auteur est chercheur et enseignant chevronné de Biochimie Nutritionnelle à l’Université de Yaoundé I. Il est celui qui a découvert que la mangue sauvage communément appelé « mango » ou « bush mango » ou « ndok » peut être utilisée en thérapie contre l’obésité. Il est également  co-fondateur du  CEFOPDIET de la J&A Oben Foundation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!