Léopold Clovis Noudjio

Il était le directeur d’un groupe de presse «L’Epervier», (éditeur des tabloïds l’Epervier, l’Orphelin et la Veuve) basé à Yaoundé. Chef traditionnel de 2ème degré du bloc Grand Messa à Yaoundé, il est mort dans un hôpital de la capitale le 5 avril 2020. Il avait 50 ans. Ce ressortissant de la région de l’Ouest Cameroun, s’affichait comme l’un des chantres de la lutte contre le tribalisme et le repli identitaire. Fervent défenseur du RDPC, il était également le deuxième plus haut responsable de la fédération camerounaise d’Haltérophilie. Il s’est beaucoup illustré dans le monde de la presse avec les «Eperviers Press Awards», une cérémonie de récompenses des acteurs politiques, de la culture et du journalisme.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *